PROGRAMME(S) COMMUN(S)

Épisode nuit

Ce projet est né pendant le confinement. Devant l’incertitude du lendemain et surtout la certitude que le spectacle vivant et les artistes seraient parmi les premières victimes de cette situation, il fallait trouver un moyen de redonner “corps” aux projets interrompus. La première étape a été de prendre des nouvelles de tous les danseurs, chorégraphes, interprètes et pédagogues de notre territoire, avec lesquels nous sommes engagés de longue date. La deuxième étape a été de rouvrir nos studios à la création dès le mois de juin et pendant une partie de l’été. Les restrictions sanitaires nous imposant de travailler autrement, nous avons très vite échafaudé tous ensemble l’idée d’un programme commun. Les premières réunions en visio-conférence ont vite révélées chez les artistes, leur envie de construire quelque chose ensemble dans la diversité des approches, des histoires et des esthétiques.

Ce nouveau rendez-vous est le résultat de tout cela : une envie de retrouvailles, du temps pour travailler, réfléchir et créer, des moments de rencontres entre artistes et publics et montrer, par la richesse des propositions artistiques la vivacité d’un territoire.

Quatorze artistes ont relevé ce défi ! À vous de les suivre !

Les deux Épisodes de Programme(s) Commun(s) ont été conçus comme des parcours chorégraphiques originaux, mixant extraits de pièces existantes ou en cours de création, des films, des tables rondes et des repas partagés. Les spectateurs, répartis en trois groupes différents, circulent de pièce en pièce selon un parcours qui leur est affecté et se retrouvent ponctuellement tous ensemble à certains moments. Des pauses sont prévues avec la possibilité de se restaurer.

A chacun son mouvement et au plaisir d’inventer ensemble de nouvelles façons de se retrouver.

 

Vidal Bini & Caroline Allaire Narr : Exploration #1
On attribue parfois à l’ergotisme la mystérieuse épidémie dansante de Strasbourg en 1518. Ce motif, lié à une prochaine création, traverse le duo de Vidal Bini et Caroline Allaire. Textes et arts plastiques – Empreintes d’Érik Kern, un travail sur les graminées – ont nourri de premières recherches autour de cette incroyable envie de danser. Forces et pouvoirs des danses, familières ou inconnues, d’hier ou d’aujourd’hui, d’ici ou d’ailleurs ressurgissent comme des traces dans cette exploration des gestes.

 

Olga Mesa & Francisco Ruiz de Infante Une table à soi (carnet de notes filmiques en mouvement)
Durant le confinement, Olga Mesa s’entretient avec sa mère, Marian Suarez, poétesse et écrivaine asturienne. A travers des lectures partagées, leurs échanges font advenir des gestes, une danse de mains, issue d’un temps suspendu que la caméra intercepte. Avec la complicité de Francisco Ruiz de Infante, ces matières visuelles, sonores et gestuelles sont réunies dans cet étrange et poétique carnet de notes hors format, point de départ d’une création autour des thèmes explorés par l’auteure Virginia Woolf.

 

Akiko Hasegawa Les va-et-vient & Haré dance
Interprète et pédagogue, Akiko Hasegawa investit la création en 2019. A l’occasion de La Nuit des musées, elle crée une performance avec la violoniste Aline Zeller. Ce premier dialogue entre musique et danse, Les va-et-vient, est repris et se poursuit avec les matériaux de son prochain solo Haré dance autour d’un concept qui rythme la vie de son pays natal, le Japon. Haré No Hi est un terme qui renvoie aux « jours festifs », il devient ici une recherche sur la musique et les états de joie.

 

Marino Vanna No-Mad(e)
Dès l’enfance, son intérêt pour le mouvement l’a porté à traverser de multiples styles : danses traditionnelles d’Asie et d’Afrique, hip-hop et contemporain notamment. Ce métissage a forgé la particularité de l’interprète, mais aussi, comme le découvre le solo No-Mad(e), son propre langage qu’il déploie désormais en tant que chorégraphe. Dans cette version plus légère, Marino Vanna, reprend le fil de son solo, une poétique invitation au voyage entre fiction et autobiographie.

 

Yvonnette Hoareau & Sébastien Vela-Lopez Saynètes chorégraphiques
Avec leur compagnie Mira créée en 2007, Yvonnette Hoareau et Sébastien Vela-Lopez ont développé de nombreux projets et créations. Leur prochaine pièce revient sur le travail accompli. Les chorégraphes questionnent leur rapport au corps et leur façon d’aborder les spectacles entre hier et aujourd’hui. Histoires de vie, de temps. Plus lentement dans le mouvement, plus intense dans l’expression. Composée de saynètes, cette pièce s’attache au plaisir renouvelé de danser ensemble et de partager l’aventure.

 

Androa Mindre Kolo Voilà le temps : aujourd’hui, le passé, l’avenir !
Plasticien et performer, Androa Mindre Kolo vit à Strasbourg. Originaire de la République Démocratique du Congo, sa démarche questionne l’intime et le collectif et recourt à différents mediums. Avec pour projet d’interroger la filiation entre présence et absence, avec ses trous de mémoire, l’artiste fait œuvre de ces vides. A la façon d’un puzzle, ce travail sur la disparition procède entre jeu d’ombres et d’apparitions, matières et couleurs, musiques et rituels réinventés.

 

Etienne Rochefort Carte blanche aux images
Artiste associé à POLE-SUD pour trois ans, Etienne Rochefort y développe ses projets, entre création pour la scène, actions artistiques et projet de série-web. De l’image à la danse son propos chemine sur différentes voies. Au sein de l’opération Programme(s) commun(s) une carte blanche lui a été confiée. Son intention est de réunir de courtes vidéos underground qui ont marqué son parcours et sa génération et peut-être de premières images réalisées dans le cadre de ses futurs projets.

 

Joël Brown Trio final
Musicien et performer, danseur hip-hop et interprète pour différents chorégraphes, Joël Brown convie le public autour d’un set musical en trio. Guitare, basse, batterie et voix font de cette performance musicale sans doute accompagnée d’interventions improvisées, un moment privilégié à partager en conclusion de cet Episode Nuit de Programme(s) commun(s). L’occasion de voyager encore et autrement, entre influences funk, soul et rap.