FESTIVAL L'ANNÉE COMMENCE AVEC ELLES

Lara Barsacq

IDA don’t cry me love

La danse entre mémoire et fiction

La vie personnelle et artistique d’Ida Rubinstein, interprète sulfureuse de Salomé, qui fut également la muse de Diaghilev, fascine Lara Barsacq depuis l’enfance. D’autant plus que cette figure phare de la danse des débuts du XXè siècle fait aussi partie de sa propre histoire familiale. Sa précédente création, Lost in Ballets Russes, déjà questionnait l’artiste scandaleuse à l’avant-garde de son époque. Avec IDA don’t cry me love, Lara Barsacq poursuit l’ouvrage. Prenant appui sur des documents d’archive, elle crée un trio entremêlant témoignages, images et souvenirs à l’acte de création, son imaginaire et ses légendes. Sorte d’hommage à la fois poétique et absurde envers cette figure tutélaire de la danse, ses forces et ses fragilités.