Georges Aperghis

La Construction du monde

La Construction du monde est une tentative de faire presque tout avec presque rien. Un retour aux sources pour Georges Aperghis, lui qui à partir du milieu des années 1970 développa une approche de l’écriture et de la théâtralité musicales en repartant de la base : les corps, les gestes, des sonorités de prime abord anodines, la moindre syllabe… Le percussionniste et comédien Richard Dubelski, compagnon de route de longue date du compositeur, voit son champ d’action limité à un unique objet, une table, dont on saisit bien vite qu’elle est tout sauf ordinaire. Une histoire de solitude et de désœuvrement, où construire un monde revient à combler petit à petit un vide en s’attachant à tous les détails.