L'ANNÉE COMMENCE AVEC ELLES

Cristina Moura

Ägô

Que se passe-t-il aujourd’hui quand quelqu’un se met à danser  ? De cette question, Cristina Moura a fait un solo, Ägô. Sur scène, la chorégraphe met en jeu son corps pour interroger avec humour, entre passé et présent, son histoire et celle de son pays.
« Qu’attendez-vous ? J’ai besoin de vous parler ! », lance un personnage curieusement costumé dès le début de la pièce. Croisant différents modes d’expression artistiques, Cristina Moura, bien connue des scènes internationales depuis les débuts de sa carrière d’interprète et de chorégraphe, renoue avec la scène pour confronter son corps, ses gestes et sa culture à la situation sociale de son pays. Œuvrant entre théâtre, danse et arts visuels, Ägô procède par bribes de mémoires et textes en éclats inspirés par de nombreux auteurs et poètes, entre autres Achille Mbembe, Anna Miranda, Wislawa Szymborska, Angela Davis, Franz Fanon, Pedro Rocha et Bell Hooks. Mêlant expériences, souvenirs et inquiétudes de sa propre vie d’artiste aux problèmes d’actualité qui agitent son pays et le monde, Cristina Moura fait de cette récente pièce, un jeu de risque et d’expérimentation. Selon la chorégraphe : « Ägô évoque la mémoire et l’imagination d’un corps, brésilien, féminin, dansant, noir. Un corps de créateur contemporain qui se concentre sur les questions de notre temps. »