POLE-SUD, C'EST QUOI ?

Centre de développement chorégraphique national, POLE-SUD comprend une salle de spectacles, des studios, un pôle musique-danse de pratiques artistiques amateurs ainsi qu’une DANSE-OTHEQUE espace dédié à la curiosité pour la culture chorégraphique.
Avec son accueil entre bar et jardin, ce lieu chaleureux et vivant propose des spectacles de danse et un festival, EXTRADANSE. Il offre une autre façon de voir, de bouger mais aussi de vivre la ville, entre danses, performances et autres objets spectaculaires inédits.
 
POLE-SUD, une Histoire
Ouvert en 1989 autour d’un projet associant la musique et la danse, POLE-SUD a développé au fil des ans un travail fondateur dans ces deux domaines. Après avoir été, « Plateau pour la danse » et « Scène des musiques actuelles » dans les années 90 puis « Scène conventionnée musique et danse » dans les années 2000, POLE-SUD aborde aujourd’hui une nouvelle étape de sa mue en devenant Centre de Développement Chorégraphique National.
 
POLE-SUD CDCN, un label national
Les CDCN sont le fruit de l’histoire de la décentralisation culturelle. Dirigés par des professionnels qui ne sont pas des artistes en activité, leur projet prend appui sur une approche pragmatique de la danse sur les territoires. Ces structures au fonctionnement souple développent des missions relatives à la production, la diffusion de pièces chorégraphiques, et à la sensibilisation à la danse.
 
POLE-SUD et le réseau GRAND LUXE : une coopération transfrontalière
Fondé autour d’une idée simple, le réseau GRAND LUXE a trouvé son nom et son projet au fil de discussions entre des structures partageant les mêmes missions.
Comment accompagner la création chorégraphique autrement que par la diffusion et la production?
Comment mettre en commun nos idées, conseils, espaces, personnes ressources au service de projets en développement?
Après deux années de préfiguration, le réseau est né autour du Grand Studio à Bruxelles, du Centre Chorégraphique National-Ballet de Lorraine à Nancy, du Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse, de POLE-SUD – Centre de Développement Chorégraphique National de Strasbourg, du TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique à Luxembourg. En février 2018, une nouvelle structure a rejoint le réseau, le Theater – Freiburg.
C’est par la combinaison des richesses de chacun des membres – espaces de travail, personnes ressources, regards extérieurs, aide administrative, conseils et accompagnement, captations, formation – que chaque programme de soutien est établi. Ce réseau, unique en son genre, renouvelle l’esprit du «faire ensemble».
 
POLE-SUD, un lieu de pratiques artistiques amateurs
Le label de Centre de développement chorégraphique national nous renforce et nous incline à davantage de réflexion dans notre désir de partage avec le plus grand nombre.
Apprendre la musique ou la danse est un acte d’émancipation, une manière de dire et de transcender le réel. Enseigner la musique ou la danse est un acte de transmission, une manière d’ouvrir les espaces de dialogues et de rendre possible des pratiques collectives. Nous avons décidé de prendre ce concept au pied de la lettre en nous concentrant pour les prochaines années sur la question du faire ensemble et du collectif.
 
POLE-SUD, un lieu de fabrique
L'accueil studio
POLE-SUD, lieu de vie, d’accueil, de fabrique et d’éducation artistique, déploie ses activités dans de multiples dimensions. Parmi celles-ci, les accueils studio.
Ces résidences artistiques se renouvellent chaque saison. Elles contribuent au développement de la création et de la culture chorégraphique tout en stimulant la vie du lieu. Une douzaine d’équipes de la scène chorégraphique locale et internationale en bénéficie chaque saison durant une à deux semaines. Les artistes peuvent ainsi se consacrer à la recherche et à la création dans l’espace du studio qui est mis à leur disposition. Ces étapes de travail sont ponctuées par des rendez-vous, les Travaux Publics, favorisant la rencontre entre le spectacle et les publics sous des formes variées et conviviales. Ils sont aussi l’occasion de soirées «deux en un», offrant à tous, la possibilité de découvrir deux démarches artistiques différentes, à 19:00 en studio, un processus de travail en cours et des échanges avec les artistes, et à 20:30 le spectacle en salle d’une autre compagnie. 
 
L’artiste associé : Amala Dianor
En 2016, le Ministère de la Culture et de la Communication a initié un nouveau dispositif en faveur de la danse: des artistes associés pour tous les Centres de développement chorégra- phique nationaux et pour certains Centres chorégraphiques nationaux. Cette mesure porte déjà ses fruits et les artistes invités sont des valeurs ajoutées indéniables au projet des lieux et à leurs territoires. C’est dans ce cadre que nous accueillons pour la troisième saison le chorégraphe Amala Dianor.
Amala Dianor, danseur rompu à toutes les techniques, danse urbaine, contemporaine, africaine, a su relier dans son écriture toutes ces influences. Les deux saisons passées à ses côtés ont été extrêmement riches en spectacles, rencontres, expériences humaines et artistiques.
L’un des atouts majeurs de sa présence dans notre région est probablement sa capacité à fédérer et à repérer des énergies et des talents. Dès la première saison, Amala Dianor a transmis sa technique et son écriture à des artistes locaux repérés lors de sa résidence.
Ces danseurs, issus pour la plupart du quartier de la Meinau, ont participé à l’ouverture de la dernière saison de POLE-SUD et vivent aujourd’hui l’aventure d’une diffusion professionnelle avec une tournée territoriale en avril 2019. Dans le même esprit, en juin dernier, il réunissait sur le plateau 50 amateurs, adultes et adolescents pour une pièce participative d’envergure : Trajets Phéno-Meinau. Cette pièce, résultat d’un travail au long court auprès des habitants et associations du quartier a contribué à l’ancrage de POLE-SUD en tant que partenaire d’un territoire ouvrant la voie à une seconde initiative de très grande ampleur, le projet EXTRA ORDINAIRE qui aura lieu en juin 2019.
Outre ses talents d’ambassadeur et de médiateur de projets, Amala Dianor est avant tout un créateur dont le renom ne fait que s’amplifier. Après une saison 2017/2018 très intense en diffusion nationale et internationale, il prépare à Strasbourg sa prochaine création The Falling Stardust qui verra le jour en janvier 2019.
Création, diffusion, transmission et formation sont donc une fois encore au programme de ce beau compagnonnage qui se poursuit avec bonheur tout au long de cette saison 2018/ 2019.