Jan Martens

Jan Martens

Figure montante de la jeune scène belge, Jan Martens, chorégraphe depuis 2010, est porté par la conviction que chaque corps a quelque chose à dire. Il a, dès ses débuts, orienté sa démarche artistique dans ce sens. Aussi, au lieu de développer sa propre écriture, à la façon d’un langage singulier, il accorde au temps, véritable sanctuaire de ses projets, un traitement particulier tandis qu’il décontextualise et façonne différents langages existants pour faire advenir de nouvelles idées. A chaque création, le chorégraphe tente de redessiner la relation entre le public et l’interprète. Rien que les titres de ses pièces donnent le ton de ce questionnement : de I CAN RIDE A HORSE WHILST JUGGLING SO MARRY ME, « je peux monter à cheval tout en jonglant, alors épouse-moi ! » (2010) – portrait d'une génération de jeunes femmes dans une société dominée par les réseaux sociaux – au Petit guide sur la façon de traiter votre compagnon de vie (2011), en passant de plus récentes pièces comme sa performance sur le saut The dogs days are over (2014) « Les jours des chiens sont finis », le solo Ode to the Attempt « ode à la tentative » (2014) ou encore Rule of three, « règle de trois » (2017) réalisé en collaboration avec l’artiste sonore américain NAH.