Robyn Orlin

©Jérôme Séron

Robyn Orlin

Née d'un père lituanien et d'une mère danseuse polonaise émigrés en Afrique du Sud avant la Seconde Guerre mondiale, Robyn Orlin vit aujourd’hui à Berlin. Après une formation de danse classique, elle étudie à Londres la danse contemporaine puis les arts visuels à Chicago entre 1990 et 1995. Sa carrière de chorégraphe débute en 1980. Ses thèmes de prédilection ont souvent à voir avec les drames de son pays (apartheid, sida). Ses pièces ont recours à toutes les formes spectaculaires, passant du théâtre, au chant, à la danse ou la performance et utilisant la vidéo et les images. Passionnée par les personnalités qu’elle met en scène, la chorégraphe revisite aussi avec humour les grands classiques de l'art occidental. Longtemps perçue comme l'enfant terrible de la danse sud-africaine avant sa reconnaissance en Europe au début des années 2000, elle reste convaincue que « l'art ne sert à rien, s'il n'est pas en prise avec le réel ». Maniant l’humour et la dérision, ses créations réfléchissent sur l’identité, les politiques de l’espace et les archétypes culturels. Danse et vidéo, culture des avant-gardes, formes traditionnelles et populaires font partie des matériaux de ses créations où le public est souvent mis en situation de participer.