Andreya Ouamba

©Antoine Tempé

Andréya Ouamba

Andréya Ouamba crée des pièces et des interventions physiques pour l’espace commun. Son énergie et sa capacité à inventer avec tout ce qui lui tombe sous la main : les contextes, les personnes, les espaces et les objets sont pour lui une manière de questionner l’état du monde dans lequel il vit. La question de l’espace urbain et ses publics nourrit sa démarche, elle est aussi travaillée dans les ateliers AexCorps qu’il anime à Dakar depuis 2002.
Né en République démocratique du Congo, basé à Dakar, Andréya Ouamba se sert de son art comme d’une arme pour dénoncer les injustices qui agitent le continent africain. Même les titres de ses spectacles ont parfois des accents provocateurs. Réunissant autour de lui des artistes aux origines multiculturelles et aux disciplines artistiques complémentaires, il a notamment travaillé sur la notion de grotesque, de simulacre. Depuis sa première création L’haleine (1995), il sensibilise les spectateurs à travers la création et les invite à réfléchir à leur condition de citoyens.