Emmanuel Eggermont

©D.R

Emmanuel Eggermont

Emmanuel Eggermont fait ses débuts de danseur à Madrid, aux côtés de la chorégraphe espagnole Carmen Werner. En 2002, il se rend en Corée du Sud pour y mener un projet mêlant pédagogie et chorégraphie. Fasciné par Séoul, il décide de s’y installer pour deux ans. Cette période – ainsi que sa collaboration aux créations de Raimund Hoghe (Boléro Variations, Si je meurs laissez le balcon ouvert et L’Après-midi– marque son travail en lui insufflant un goût pour l’essence des choses, la précision, le minimalisme et l’attention au détail. Depuis 2007, il développe ses projets au sein de L’Anthracite (Lille). A la suite d’une résidence de recherche à L’L (Bruxelles) il crée deux pièces, T-Wall (2011) et Vorspiel (2013). Il participe aux Sujets à Vifs au festival d’Avignon 2014 et obtient la bourse d’écriture de l’association Beaumarchais pour le solo Strange Fruit créé en 2015 au FRAC Alsace. Sa dernière création, Πόλις (Pólis), suit cette ligne artistique, épurée, et invite le spectateur à devenir conscient de son environnement et de ce qui repose invisiblement en lui, son histoire enfouie et celle qui s’y superpose, jour après jour.