5_PERE FAURA_Sweet tyranny

©J. Surribas

FESTIVAL EXTRADANSE

MA 19 MARS > VE 05 AVR 2019

Des Pays-Bas à la Méditerranée, les nouveaux visages de la création investissent avec force EXTRADANSE. Un véritable jeu de références et de croisements culturels se dévoilent dans ces spectacles tantôt ironiques, drôles et fascinants.
Le jeune chorégraphe espagnol Pere Faura, témoigne avec dérision des plaisirs de la danse, Martin Schick, artiste suisse, décortique drôlement les mécanismes marchands. Côté Portugal, Marco da Silva Ferreira réinvestit avec virtuosité les danses urbaines. Les spectacles de Jan Martens, artiste belge et d’Arno Schuitemaker, néerlandais, se répondent en écho, le premier sous forme d’autoportrait débridé entre danse et selfies, le second dans une hypnotique composition répétitive interprétée en duo.
Tandis qu’Ann Van den Broek chorégraphie la complainte de nos désirs inassouvis, la jeune israélienne Meytal Blanaru se tourne vers nos souvenirs. Igor et Moreno ont un sens de l’absurde chevillé au corps, Giuseppe Chico et Barbara Matijević jouent les extensions entre corps et images et Fouad Boussouf unit dans un même mouvement mémoire et présent. Lucides et inventifs, ces gestes sans frontières nous invitent à revisiter le monde, autrement.