FESTIVAL EXTRADANSE

MA 24 MARS > JE 09 AVR 2020

Des retrouvailles, des complicités de longue date, de nouveaux visages, de nombreux artistes d’ici et d’ailleurs sont réunis pour cette nouvelle édition d’EXTRADANSE.
Un festival particulier, spécialement conçu avec un esprit éclectique et enjoué. Fêter les 30 ans de POLE-SUD, c’est aussi mettre à l’honneur la danse et la musique, en multipliant les rencontres entre artistes et publics, avec tous ceux qui n’ont cessé d’investir ce lieu, de lui donner vie, depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui.
Dès le 24 mars, Marco Berrettini revient avec humour sur les années disco. Suivi de près par Dominique Boivin, autre chorégraphe facétieux, pour une soirée dédiée aux souvenirs de danse en compagnie d’invités surprise. Emanuel Gat nous entraîne dans la jubilation du mouvement sur un tube des années 60, Sunny. Dans une maison, Christian Rizzo bouleverse la scène pour y semer d’éblouissantes visions. Maguy Marin chorégraphie les soubresauts du rire dans HA ! HA ! Mark Tompkins, lui, préfère la musique de STAYIN ALIVE, pour dire l’intime et la fragilité. Dans leur second duo, La Ribot et Mathilde Monnier se retrouvent pour combattre la force obscure, voire absurde, des contrats du spectacle dans une mise en scène de Tiago Rodrigues. Circassiens et danseurs, Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde déjouent l’esprit du Deal dans un autre duo.
Quant au festival EXTRADANSE, il joue les EXTRAS avec des projets pour d’autres espaces que la scène. Amala Dianor et Denis Lachaud investissent la Médiathèque de la Meinau pour dialoguer entre texte et danse. David Rolland invite chacun le temps d’une balade sereine dans les allées d’un cimetière. Au cinéma, le documentaire Maguy Marin, L’Urgence d’Agir se consacre à l’incroyable histoire de May B, une pièce de Maguy Marin. Kubilai Khan Investigations mène la danse auprès de tous entre afro-house et électro.
Une percutante légèreté anime cette édition spéciale d’EXTRADANSE.