LA QUESTION DU COLLECTIF
Depuis quelques années le projet de POLE-SUD s’est transformé en devenant un Centre de développement chorégraphique national.
Ce nouveau label nous renforce et nous incline à davantage de réflexion dans notre désir de partage avec le plus grand nombre.
Apprendre la musique ou la danse est un acte d’émancipation, une manière de dire et de transcender le réel. Enseigner la musique ou la danse est un acte de transmission, une manière d’ouvrir les espaces de dialogues et de rendre possible des pratiques collectives.
Nous avons décidé de prendre ce concept au pied de la lettre en nous concentrant pour les prochaines années sur la question du faire ensemble et du collectif.
 
La Musique 
La musique est très présente dans le quartier de la Meinau, grâce aux Classes à Horaires Aménagées Musique (CHAM) et aux nombreuses activités portées par les uns et les autres auprès des enfants, des adolescents et des adultes.
Cette année, nous voulons donner une nouvelle dynamique à l’ensemble de nos pratiques en  renforçant notre offre d’ateliers collectifs (ateliers, workshops, boîtes à outils) et en privilégiant les cours d’instruments à deux élèves. Cette nouvelle façon de faire va dans le sens d’une approche d’un enseignement qui doit sortir d’une démarche exclusivement individuelle.
 
La Danse
Pour la danse, notre réflexion nous a menés vers le développement des pratiques hebdomadaires  essentiellement chez les enfants et les tout-petits, une tranche d’âge où les mécanismes d’apprentissage sont les plus créatifs. C’est dans cette déclinaison de passerelles entre la musique et la danse, les parents et les enfants que nous avons concentré notre recherche.
Pour compléter ce programme, nous avons associé à ces ateliers réguliers, des ateliers et workshops ponctuels, en lien avec notre programmation culturelle.
Dans ce nouvel habillage nous poursuivons l’objectif de faire mieux et ensemble.
 
Joëlle Smadja
Directrice