10_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

11_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

12_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

3_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

4_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

5_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

6_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

7_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

8_FABRIZIO CASSOL_ALAIN PLATEL_Requiem pour L.

©Chris Van der Burght

FABRIZIO CASSOL & ALAIN PLATEL
Les ballets C de la B

Requiem pour L.

Belgique / 14 musiciens / 100'
Déconseillé aux moins de 16 ans

Présenté avec le Maillon

Entre les métissages musicaux du compositeur Fabrizio Cassol et les inventions théâtrales du chorégraphe Alain Platel, le Requiem de Mozart déploie toute sa puissance. Interprété par quatorze musiciens issus de tous les continents, ce spectacle résonne en écho à l’actualité.
Sous la direction artistique d’Alain Platel dont les plus récents spectacles ont été créés avec le compositeur Fabrizio Cassol, les ballets C de la B sont de retour à Strasbourg. Après vsprs (2006) sur les musiques de Monteverdi, pitié!, (2008) d’après la Passion de Matthieu de Bach, Coup Fatal (2014), issu du répertoire baroque occidental, les voici de nouveaux réunis autour du Requiem de Mozart. L’occasion pour le compositeur de poursuivre ses explorations sur l’écriture de nouvelles histoires à partir d’œuvres existantes ou issues de la tradition orale. L’opportunité pour le chorégraphe de donner corps, théâtralement, aux images associées au Requiem, la mort de L., qui hante le plateau. Ainsi chanteurs et musiciens se sont engagés dans ce périple musical téméraire qui s’attache à représenter un nouveau type de cérémonie de deuil, ni occidental, ni africain. Intense défi qui, de l’intime au collectif, nous relie au monde d’aujourd’hui, à la façon d’un rituel revisité. 
De et avec : Rodriguez Vangama (guitare et basse électrique) / Boule Mpanya, Fredy Massamba, Russell Tshiebua (chant) / Nobulumko Mngxekeza, Owen Metsileng, Stephen Diaz/Rodrigo Ferreira (chant lyrique) / Joao Barradas (accordéon) / Kojack Kossakamvwe (guitare électrique) / Niels Van Heertum (euphonium) / Bouton Kalanda, Erick Ngoya, Silva Makengo (likembe) / Michel Seba (percussions)
Musique : Fabrizio Cassol
D’après le Requiem de Mozart
Mise en scène et scénographie : Alain Platel
Chef d’orchestre : Rodriguez Vangama
Dramaturgie : Hildegard De Vuyst
Assistante musicale : Maribeth Diggle
Assistant chorégraphie : Quan Bui Ngoc
Vidéo : Simon Van Rompay
Caméra : Natan Rosseel
Décor : Wim Van de Cappelle en collaboration avec Atelier du décor NTGent
Lumière : Carlo Bourguignon
Son : Carlo Thompson
Costumes : Dorine Demuynck
Régie plateau : Wim Van de Cappelle
Photographie : Chris Van der Burght
Direction de production : Katrien Van Gysegem, Valerie Desmet
Assistant mise en scène, responsable tournée : Steve De Schepper
Stagiaire mise en scène : Lisaboa Houbrechts
Stagiaire technique : Ijf Boullet
Distribution : Frans Brood Productions
Production : les ballets C de la B, Festival de Marseille, Berliner Festspiele
Coproduction : Opéra de Lille / Théâtre National de Chaillot / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / Onassis Cultural Centre-Athens / Torinodanza festival / Aperto Festival – Fondazione I Teatri – Reggio Emilia / Kampnagel / Ludwigsburger Schlossfestspiele / Festspielhaus St. Pölten / L’Arsenal / Scène nationale du Sud-Aquitain / La ville de Marseille-Opéra
Avec l’appui de la Ville de Gand, la Province de la Flandre Orientale, les autorités flamandes, North Sea Port, le Tax Shelter belge
Remerciements : Isnelle da Silveira, Filip De Boeck, Barbara Raes, Griet Callewaert, Atelier NTGent, Madame S.P., Mademoiselle A.C., Fondation Camargo (Cassis, France), Sylvain Cambreling
Avec nos sincères remerciements à L. et sa famille pour leur ouverture exceptionnelle, leur grande confiance et leur soutien unique dans ce projet spécial
En dialogue avec Dr. Marc Cosyns