3_ESPECE DE COLLECTIF_Laisse le vent du soir decider

©Naohiro Ninomiya

2_ESPECE DE COLLECTIF_Laisse le vent du soir decider

©Naohiro Ninomiya

1_ESPECE DE COLLECTIF_Laisse le vent du soir decider

©Naohiro Ninomiya

4_ESPECE DE COLLECTIF_Laisse le vent du soir decider

©Naohiro Ninomiya

DAMIEN BRIANÇON & ÉTIENNE FANTEGUZZI
Espèce de collectif

Laisse le vent du soir décider

France / 3 interprètes / 60'

Coproduction POLE-SUD
Présenté avec le TJP, CDN Strasbourg - Grand Est

Procédant par complémentarité, Damien Briançon et Étienne Fanteguzzi, ont débuté un drôle de jeu entre les concepts et le réel. Après Pour en découdre, ils «laissent le vent du soir décider». Cette étrange intention réunit toute une équipe en scène, autour de la construction d’un fabuleux mécano géant. L’objectif : faire œuvre commune. Mais comment s’y prendre ?
En quête permanente d’équilibre, ils sont trois. Trois performers, dont deux danseurs et un scénographe. Trois corps comme des pièces d’assemblages, en attente, égarées peut-être, au milieu d’un chantier en cours, la construction d’un mécano géant. À leurs côtés, d’autres complices, le compositeur et l’éclairagiste. Leur objectif, se trouver et trouver le juste accommodement, celui dont nul ne pourra entamer la robustesse. Mais de quel ajustement idéal parle-t-on, monétaire, linéaire, mutuel? Comment définir ce désir d’en commun, parvenir à faire de la représentation un temps collectif? Un flux de questions traverse la scène tandis que les rouages de la forme chaotique en cours de construction tentent de happer les corps qui lui résistent. Ce devenir-machine n’étant pas dans leur projet. Entre désordre et humour, Espèce de collectif file la métaphore avec un sens de l’absurde sans pareil. Comme le soulignent leurs auteurs: «Laisse le vent du soir décider résonne comme un idéal, un abandon, une promesse d’organisation sans hiérarchie, sans commande. Quel peut être ce moteur en nous, qui autorise cette organicité ? » 
Danse et jeu : Étienne Fanteguzzi & Damien Briançon
Scénographie et jeu : David Séchaud
Création sonore : Gaëtan Gromer
Lumière et régie générale : Raphaël Siefert
Regard extérieur : Fanny Brouyaux
Accompagnement : Stéphanie Lépicier / Azad production
Création - Premières les 19 et 20 décembre au CCAM André Malraux, Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy
Production : Espèce de collectif
Coproduction : POLE-SUD, CDCN Strasbourg / Les Petites Scènes Ouvertes - Réseau d’accompagnement à la jeune création / CCN de Nancy - Ballet de Lorraine, accueil studio 2018 / Le Gymnase - CDCN de Roubaix / L’Atheneum - Centre culturel de l’Université de Dijon
Accueil en résidence : Agence Culturelle, Sélestat / CENTQUATRE-PARIS / CCAM André Malraux, Scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy / Théâtre du Marché aux Grains, Bouxwiller
Espèce de collectif bénéficie du soutien de la DRAC Grand Est et de la Région Grand Est au titre de l’aide au projet, de la Ville de Strasbourg Eurométropole au titre d’un conventionnement trisannuel (2017-2019), et de l’accompagnement du réseau Grand Luxe.