Yasmeen Godder & Itzik Gíuli
Ghost Exercise
©Itzik Giuli

Yasmeen Godder

chorégraphe | danseuse

Partagée entre Israël et les Etats-Unis, respectivement sa terre natale et son pays d’adoption, Yasmeen Godder née en 1973, est l’une des chorégraphes les plus prometteuses de la nouvelle génération. C’est en 1984 qu’elle quitte Jérusalem où elle est née pour rejoindre New-York . Elle y poursuit ses études et obtient sa licence au Tisch School of the Arts à NYU. En 1999, elle retourne en Israël et elle monte sa compagnie. Ses œuvres sont reconnues internationalement grâce à leur profondeur, leur impact, et leur complexité et sont présentées au Suzanne Dellal Dance Center à Tel Aviv, au Festival Lincoln Center à New York, au Festival international à Tokyo, Hebbel Am Ufer à Berlin, au Place Theater à Londres, au Festival Montpellier Danse, au Kunstenfestdesarts à Bruxelles, à l’Opéra de Sydney…

Elle est lauréate de nombreux prix : le Bessie Award à New York, le prix des chorégraphes du Ministère de la Culture en Israël, le prix Rosenblum par la municipalité de Tel-Aviv, le prix Landau pour l'excellence dans les arts par la fondation Pais, et bien d’autres encore. Elle a reçu des commandes de DTW, du Kitchen et Dancing in the Streets à New York City, du Lab Theater à Jérusalem, du Curtain Up Festival à Tel-Aviv, du Festival Montpellier Danse, de Hebbel Am Ufere à Berlin, du CND à Paris, du Grand Theatre à Groningen aux Pays-Bas, des Substistances à Lyon, et du Centro par la Scena Contemporane à Bassano del Grappa, Italie.
A ce jour, Yasmeen Godder a créé 9 pièces « longues » : "Hall" (2001), "Sudden Birds" (2002), "Two Playful Pink" (2003), "Strawberry Cream and Gunpowder" (2004), "I'm Mean, I Am" (2006), "Singular Sensation" (2008), "Love Fire" (2009), "Storm End Come" (2011) et plus récemment "See Her Change". Elle a aussi créé des courtes pièces : "Under2" (2005) pour la compagnie Matanicola et "The Toxic Exotic Disappearance Act" (2011) pour la compagnie de danse Batsheva.

Elle a fondé le Yasmeen Godder Studio en 2007, qui est le siège de tous ses projets : créations, répétitions, cours ponctuels ouverts au public et ateliers avec “Search Engine” - centre contemporain des arts du spectacle, dirigé par son collègue Itzik Giuli.

événements associés