Cie Divergences - Kaputt

©Loran Chourrau

Sylvain Huc

chorégraphe | danseur

Après une formation universitaire en Histoire et Histoire de l’Art, c’est de manière abrupte et inattendue que Sylvain Huc découvre la danse contemporaine. Il achève alors un essai d’anthropologie politique en histoire grecque autour de la «bestialité, sauvagerie et sexualité féminine en Grèce classique» avant d’intégrer la formation du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse en 2003.
Il y suivra l’enseignement de nombreux intervenants dont Louise Burnes, Martin Kilvady, Cesc Gelabert, Frey Faust, Thierry Bae, Heddy Maalem, Boris Charmatz, etc. C’est au cours de cette même formation qu’il rencontre Marco Berretini et participe à la création de Old movements for new bodies, pièce crée pour les étudiants du CDC en 2004. Par la suite il continuera de se former de manière incessante lors de nombreux stages et workshops avec notamment la compagnie Ultima Vez, Mark Tompkins, Jacky et Denis Taffanel, Lloyd Newson, Gisèle Vienne, David Zambrano et bien d’autres.
En parallèle il travaille et collabore avec diverses compagnies et chorégraphes. Pour la Compagnie Divergences, il participe à la plupart des créations de Richard Nadal (Bonjour Monsieur, In2U, Aquarium, Le lac des cygnes et Frisco) entre 2003 et 2009. Parallèlement, il rencontre Magali Milian et Romuald Luydlin (La Zampa) et danse dans le Track 3 du projet Dream On en 2005. En 2007 il participe au projet Rugby de Coraline Lamaison et à un labo-chantier autour des émotions en septembre 2012. Il danse aussi pour Laura Scozzi (La vie parisienne en 2010), Alexandre Fernandez (Human Fair en 2011) ou encore Hervé Taminiaux pour son futur projet Blancanieves. Par ailleurs, il participe à plusieurs propositions du collectif « Le Petit Cowboy », dont Back, en 2009, un film de Loran Chourrau, artiste avec lequel il poursuit aujourd’hui encore sa collaboration.
Il commence à créer ses propres projets en 2010 par le biais de la Cie Divergences avec laquelle il entretient un lien privilégié depuis ses débuts.
Parallèlement à son activité d’interprète et de chorégraphe, il assure de nombreuses interventions en milieux scolaire et psychiatrique et anime régulièrement des ateliers à destination d’amateurs autour des questions liées à l’improvisation et l’interprétation.