Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Jann Gallois_Quintette

©Laurent Philippe

Quintette

JANN GALLOIS
CIE BURNOUT

France / 5 interprètes
Coproduction POLE-SUD
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique
« Au sein d'un couple ou à l’échelle des nations, l'union et la séparation semblent obéir à un cycle sans fin. » Sur quoi se fonde ce perpétuel mouvement d’alliance et de rupture ? Cette question, Jann Gallois a souhaité la mettre en corps, en danse, avec cinq interprètes, d’où le titre de cette nouvelle création, Quintette. Une chorégraphie conçue comme un chant du corps visuel et graphique.
À nouvelle création, nouvelle piste de réflexion. Jann Gallois, après plusieurs solos et duos remarqués – on a pu découvrir l’hypnotique qualité de sa danse dans P=mg et Compact – s’est immergée dans une chorégraphie pour cinq interprètes. Un principe a retenu son attention : ce qui unit et ce qui sépare ; les corps, les êtres et bien d’autres éléments. C’est cette tension entre deux pôles que la chorégraphe met en jeu dans l’écriture de sa nouvelle pièce, un système que l’on retrouve à l’œuvre dans la relation danse et musique.
Depuis 2013, la jeune artiste issue du hip-hop s’est investie dans une recherche profonde et délicatement spectaculaire qui s’attache au corps. Si elle a d’emblée interrogé son rapport à la gravité, elle s’est aussi intéressée à d’autres situations physiques ou psychiques, comme le thème du double notamment. Elle poursuit aujourd’hui avec la même intensité ses explorations entre musicalité et langage du corps. Grâce, finesse et rigueur caractérisent déjà sa propre gestuelle, développée au sein de sa compagnie BurnOut, tandis que  sa capacité à transformer une contrainte corporelle en invention chorégraphique fait mouche à chaque création. Dans Quintette, pièce élaborée à partir des travaux de Steve Reich (Music for pieces of wood ou Piano phase entre autres), Jann Gallois s’est aussi intéressée au phasing (déphasage), procédé de composition conçu par Steve Reich et Terry Riley qu’elle applique à la chorégraphie. Un nouveau défi que la chorégraphe partage avec ses complices de création pour faire exploser les cadres et réenchanter le monde.
Chorégraphie : Jann Gallois
Musique : Alexandre Bouvier, Grégoire Simon
Lumières : Cyril Mulon
Vidéo designer : Alexandre Bouvier
Costumes : Marie-Cécile Viault
Regard extérieur : Frédéric Le Van
Avec : Maria Fonseca, Jann Gallois, Erik Lobelius, Amaury Réot, Aure Wachter
 
Production : Cie BurnOut
Coproductions : Chaillot – Théâtre national de Danse / Le Théâtre de Rungis / Ballet de l’Opéra national du Rhin - Centre Chorégraphique National / Mulhouse dans le cadre du dispositif Accueil Studio 2017 / Festival de danse de Cannes / CDCN Atelier de Paris - Carolyn Carlson / POLE-SUD - CDCN – Strasbourg dans le cadre de l'Accueil Studio / Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val- de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’Accueil Studio / CDCN - Les Hivernales dans le cadre de l’Accueil Studio / Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée pour la danse de Tremblay-en-France / La Briqueterie/CDCN du Val-de-Marne / Escales danse en Val d'Oise / Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cités Danse 2018 / Théâtre des 2 Rives de Charenton-le- Pont / Réseau CREAT’YVE - Réseau des théâtres de villes des Yvelines / Le Prisme – Centre de développement artistique de Saint-Quentin-en-Yvelines / Centre de la Danse Pierre Doussaint, Les Mureaux – Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise / Collectif 12 / Département de la Seine- Saint-Denis 
Soutiens
Avec le soutien de la Région Ile-de-France / Caisse des dépôts et consignations / Saint-Quentin-en- Yvelines / Adami / Spedidam 
Accueil en résidence Le Pacifique | CDCN – Grenoble / Espace Germinal – Fosses / Le Théâtre de Rungis
La compagnie BurnOut est en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée pour la danse de Tremblay-en-France, dans le cadre du projet « Territoire(s) de la danse 2017 », avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis. La compagnie est aussi en résidence dans les Yvelines, soutenue par CREAT’YVE – Réseau des théâtres de ville des Yvelines.
La compagnie bénéficie du Parcours d'accompagnement d'Arcadi Île-de-France pour les saisons 2016/17 & 2017/18