Ali Chahrour_Fatmeh

©Laurent Philippe

Ali Chahrour_Fatmeh

©Laurent Philippe

Ali Chahrour_Fatmeh

©Laurent Philippe

Ali Chahrour_Fatmeh

©Laurent Philippe

Fatmeh

ALI CHAHROUR

Liban / 2 interprètes
Présenté avec le festival Strasbourg-Méditerranée
Passionné par l’histoire de son pays, Ali Chahrour, artiste libanais, réinvestit les rituels funéraires chiites. Les poétiques lamentations de la fille du Prophète Mahomet ainsi que la voix de la célèbre chanteuse égyptienne Oum Kalsoum hantent cette pièce scandée par les émotions, évoquant aussi les victimes de violences politiques et religieuses. 
Un prénom féminin, Fatmeh, qui hante la culture populaire dans tout le monde arabe, un poème élégiaque du VIIè siècle, deux femmes artistes d’aujourd’hui, Yumna Marwan et Rania Al Rafei. L’une est comédienne, l’autre vidéaste. Ensemble, elles entrent dans une danse singulière. Comme habitées par une nécessité profonde et collective, elles semblent renouer avec la mémoire des gestes les plus anciens pour affronter l’enjeu primordial de la vie face à la mort et de l’être face à cette dernière.
Avec le souci constant de s’inscrire dans son temps, Ali Chahrour enveloppe le présent tout travaillant sur l’archéologie des gestes. Bouleversant les principes de début et de fin, le chorégraphe renverse aussi les voies de l’interprétation. Dans cette pièce, telle une cérémonie réinventée, le rite se confronte à l’enjeu politique des corps, à sa visibilité ou son dévoilement.
Avec son écran circulaire et ses danses proches de la transe oscillant de la douleur à la joie, Fatmeh se fait espace de dialogue et interroge les limites entre tabous et permission ainsi que les formes de l’émancipation. Hors des conventions de la danse occidentale, cette création traversée par l’actualité n’oublie pas les grands récits du monde arabe. En s’attachant aux rituels chiites, elle s’intéresse à ses métamorphoses contemporaines. 
Chorégraphie et mise en scène : Ali Chahrour
Avec Yumna Marwan, Rania Al Rafei
Scénographie : Nathalie Harb
Musique : Sary Moussa
Lumières : Guillaume Tesson
Costumes : Bird On a Wire
Conseillers artistiques : Abdallah Al Kafri, Junaid Sariedeen
Assistance à la mise en scène : Haera Slim
Production : Ali Chahrour en collaboration avec Zoukak Theatre Company / Coproduction : The Arab Fund for Arts and Culture (AFC) - Culture Resource (Al Mawred Al Thaqafy) / Avec le soutien du Houna Center