Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Daniel Larrieu_Littéral

©Cie Astrakan

Littéral

DANIEL LARRIEU
CIE ASTRAKAN

France / 6 interprètes
Coproduction POLE-SUD
Présenté dans le cadre de la Biennale de la danse Grand Est - Exp.Édition 2017
Littéral, c’est le mot juste pour traduire en danses l’expression populaire « fêter ses 60 balais ». C’est aussi le mot retenu par Daniel Larrieu, pour le titre de cette nouvelle création. Un savoureux prétexte pour faire les louanges de l’écriture et du mouvement en invitant sur scène six interprètes et un authentique corps de balais …de paille.
Paysage ludique dédié à voir la vie en rose, Littéral, s’adresse à tous les enfants de 7 à 77 ans. C’est aussi l’occasion pour Daniel Larrieu de décliner avec esprit, sa propre conception des mots et du corps. Dans le grenier de ses nombreux spectacles, il a mené grand ménage et composé avec la mémoire des gestes. Danses d’action ou de situation, tournures de sens et contresens, les trois partitions chorégraphiques de cette pièce sont rythmées par des univers musicaux radicalement différents. Parfois mises en demeure, au pied de la lettre ou du récit, les danses du chorégraphe, qu’elles soient d’hier et d’aujourd’hui, ont la précision du trait, le goût des lignes graphiques. Elles ont aussi opté pour un ton libre et direct.Joignant le geste à la parole, cette pièce se place sous le signe du jeu et traduit avec humour une certaine idée la vie en rose.
Ils ne manquent pas de malice, les gestes qui font signe depuis le plateau peuplé de 60 balais de paille. Ils réveillent aussi les rêves et l’imagination de l’enfance. Corps et objets réunis semblent former une suite de doux messages. Parfois drôles ou énigmatiques, ils prennent sens selon la fantaisie des fragments réunis et, comme en balade sur les pages d’un journal intime, donnent son mouvement au texte de la danse, évoquant aussi ses qualités particulières, de la construction du sujet au partage d’une condition commune. Autant d’éléments qui font partie de l’aventure artistique de Daniel Larrieu, éclairant sa démarche singulière et poétique de danseur, d’acteur et de chorégraphe. 
Chorégraphie : Daniel Larrieu
Interprètes : Marie Barbottin, Léa Lansade, Marion Peuta, Jérôme Andrieu, Yan Giraldou, Daniel Larrieu
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy.
Les balais réalisés en paille de sorgho ont été fabriqués à l’ancienne par Didier Dussere à Saint Chaptes, France
Costumes : Clément Vachelard (conception), Brice Wilsius (réalisation)
Lumière : Marie-Christine Soma
Direction Technique et régie générale : Christophe Poux
Régie Plateau : Franck Jamin
Production : Astrakan recherche chorégraphique / Coproduction (en cours) : CCN de Tours - Le Phare, CCN du Havre Normandie - CCN de Rillieux-La-Pape - Viadanse, CCN de Belfort - Le Vivat, Scène conventionnée d’Armentières - POLE-SUD CDCN Strasbourg -  Centre des arts d’Enghien-Les-Bains / Avec le soutien du conseil départemental du Val-d’Oise - Fonds SACD Musique de Scène / La Compagnie Astrakan est soutenue par la - DRAC Ile de France / Daniel Larrieu est artiste invité à la Ménagerie de Verre pour l’ensemble de ses projets.