Mickaël Phelippeau_Chorus

©Elian Bachini

Mickaël Phelippeau_Chorus

©Elian Bachini

Mickaël Phelippeau_Chorus

©Elian Bachini
03.05

21:00

Durée: 60'

Mickaël Phelippeau

Chorus

France / 23 interprètes / création 2012
Une chose est sûre. Il voit la vie en jaune. Mais la démarche du chorégraphe, du fait de sa géométrie variable, est plus difficile à cerner. On a découvert l’an passé, l’un de ses savoureux bi-portraits, mettant en scène la jeune Anastasia, sa vie, sa danse. On le retrouve ici avec Chorus, une étonnante performance au noir et en chœur qui chamboule les corps et les conventions.
« Détricoter une cantate de J.S. Bach, est-ce possible ? » a demandé Mickaël Phelippeau aux vingt-quatre choristes avec lesquels il a initié cette création. « Et pourquoi pas ? » auraient-ils répondu à l'unisson au chorégraphe. Et voici l’Ensemble a capella Campana reprenant à  son tour, à l’endroit, à l’envers, au sol, la tête en bas, en rewind, en playback, le superbe Nicht so traurig, nicht so sehr de la cantate bwv 384 de J.S. Bach,  mais « du Bach comme on en a jamais vu ! »
Pour interpréter la cantate, les corps chantants se mettent en marche, dessinant avec agilité des figures régulières ou aléatoires, qui embarquent la mélodie dans des zones houleuses et inexplorées jusqu'alors. Tous se prêtent à la mise en jeu du corps et du souffle. Sur fond musical, se déclinent danse, marche, chute, silence, obscurité, imitation de Gloria Gaynor, rythmes accélérés et même karaoké. Avec le chant, surgit alors une autre voie, une danse chorale du détournement.  Mais « faire chorus », n’est-ce pas manifester en chœur ?

Après une formation en arts plastiques et un parcours d’interprète dans quelques compagnies de danse, Mickaël Phelippeau suit la formation ex.e.r.ce au Centre chorégraphique national de Montpellier. Il travaille avec de nombreux chorégraphes parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard et Daniel Larrieu. Il collabore également et à divers titres aux projets et chantiers d'autres chorégraphes, d'écrivains tels que Édouard Levé, de plasticiens tels que Laurent Goldring, de chanteurs tels que Barbara Carlotti.
De 2001 à 2008, il travaille avec quatre autres artistes au sein du Clubdes5, collectif de danseurs-interprètes. Il crée avec l'un des membres, Maud Le Pladec, les pièces Fidelinka-extension et Fidelinka.

Mickaël Phelippeau développe ses projets chorégraphiques depuis 1999. En parallèle, il poursuit une démarche à géométrie variable, convoquant différents champs et média et s'inscrivant dans des contextes divers. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche bi-portrait, prétexte à la rencontre. En 2008, il crée la pièce chorégraphique bi-portrait Jean-Yves puis bi-portrait Yves C. qui sont l'occasion de poser la question de l'altérité sous forme de portraits croisés, le premier avec Jean-Yves Robert, curé de Bègles, le second avec Yves Calvez, chorégraphe d'une formation de danse traditionnelle bretonne.

En 2010, il crée Round Round Round (film dans lequel a lieu une fête de village mais sans fête ni village), en 2011 Numéro d'objet (quatuor de femmes interprètes depuis les années 80 pour lesquelles la question de la carrière et de la génération est à présent une donne incontournable) et The Yellow Project (pièce pour 50 amoureux du jaune), en 2012 Sueños (duo de et avec la chanteuse Elli Medeiros) et Chorus (pièce pour 24 choristes), en 2013 enjoy the silence (duo de et avec l'auteur Célia Houdart), en 2014 Pour Ethan (solo pour l'adolescent Ethan Cabon) et Set-Up (pièce pour 4 danseurs, 4 musiciens et 1 régisseuse lumière), en 2015 Llámame Lola (solo pour l'artiste chorégraphique Lola Rubio) et Avec Anastasia (solo pour l'adolescente Anastasia Moussier), en 2016 Membre Fantôme avec Erwan Keravec dans le cadre des sujets à vifs du Festival d’Avignon. Sa prochaine pièce, Footballeuses sera créée au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée de Tremblay-en-France en janvier 2017.

Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique de la manifestation À DOMICILE à Guissény en Bretagne (prenant la suite du chorégraphe Alain Michard) où il invite des chorégraphes en résidence à travailler avec les habitants de ce village.

De 2011 à 2014, Mickaël Phelippeau est artiste associé au Quartz, scène nationale de Brest et de 2012 à 2016 au Théâtre Brétigny, scène conventionnée. Il est en résidence longue à l’échangeur - CDC Hauts-de-France de 2014 à 2016 ; en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France dans le cadre de "Territoire(s) de la danse" 2016 ; artiste complice du Merlan, scène nationale de Marseille (2016 - 2018), artiste compagnon au Centre chorégraphique national de Caen en Normandie (2016 - 2019).

Chorégraphie : Mickaël Phelippeau
Collaboration artistique : Marcela Santander Corvalán
Interprétation :  Ensemble a capella Campana
Sopranos : Fiona Ait Bounou, Rapahële Andrieux, Marielle Khoury, Catherine Quillet, Nicole Tousten, Camille Vourc'h

Altos : Laure Gendron, Chantal Haon, Claudie Pabst, Françoise Poncet, Valentin Roulliat - Haute-contre, Corinne Scholtes

Ténors : Gilles Aumjaud, Thierry Denante, Jean-Paul Joly, Lionel Roux - Chef de Chœur, Renaud Mascret

Basses : Yvon Dumas, Alain Iltis, Fabrice Lebert, Raphaël Marbaud, Jean Ribault, Jacques Vachier
Création lumière : Alain Feunteun
Régie lumière : Abigail Fowler
Son & montage vidéo : Vivian Demard, Romain Cayla
Arrangement musical pour vidéo : Pascal Marius
 
Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel et Manon Crochemore
Remerciements Maeva Cunci, Garden Gym Brest, Maël Guiblin, Julie Lefèvre, Laurence Potier
 et l’équipe du Quartz
Production déléguée bi-p association
Coproduction : Le Quartz - scène nationale de Brest
Avec le soutien de Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort, dans le cadre des résidences décentralisées en Franche-Comté
La bi-p est soutenue par la DRAC Centre – Val de Loire – Ministère de la Culture et de la Communication, au titre du conventionnement, par la Région Centre – Val de Loire au titre du conventionnement, par le Département de l’Essonne et par le Département de la Seine Saint-Denis.
03.05

21:00

Durée: 60'