Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot

Cie 1 des Si_Wormhole

©Gilles Rondot
07 > 08.03
MAR 07 MARS - 10:00* + 20:30
MER 08 MARS - 10:00*
*séances scolaires
Durée: 60'

Etienne Rochefort & Jérôme Douablin
Cie 1 des Si

WormHole

France / 5 interprètes / création 2017
Coproduction POLE-SUD
Tout public + 11 ans
Un quintet de danseurs entre dans la grande aventure de l’espace et du temps. Dans ce climat de science fiction, Etienne Rochefort poursuit sa recherche sur le corps et le mouvement. Avec ses troublants effets optiques et physiques, WormHole génère une danse aussi mystérieuse que fascinante.
Après un premier duo 2#Damon, qui posait les principes d’un langage chorégraphique singulier, proche des films d’animation et des mangas, Etienne Rochefort, avec la collaboration de Jérôme Douablin, chorégraphie pour cinq interprètes. Centrée sur le corps, la danse et l’écriture, cette création est un voyage en raccourci à travers le temps et l’espace. Comme une feuille que l’on plie et dont les deux bords opposés viennent se toucher. Entre ces deux éléments rapprochés, un trou de ver, WormHole. C’est le jeu. Il s’inspire d’une hypothèse scientifique : le fond d’un trou noir, le trou de ver, est une sorte de connexion avec une autre région de l’univers : un piège à matière, énergie et lumière.
Dans la compagnie 1 des Si, d’autres références au cinéma circulent : Triangle (Christopher Smith), Enemy (Denis Villeneuve) ou encore L’illusionniste (Neil Burger). Elles donnent à WormHole – exploration de l’intime versant masculin – ses accents sombres, parfois inquiétants. Jeux de dédoublement, étranges états de corps, fragmentation du temps troublent la perception et mènent le mouvement au bord du thriller et du film d’horreur. Là, musique et danse fusionnent, créant un monde aussi intrigant qu’irréel.
Né en 1979 à Besançon, Étienne Rochefort traverse différentes disciplines physiques et artistiques avant de se concentrer sur la danse et la chorégraphie. Adolescent, il pratique intensément le skateboard ainsi que les arts du cirque qui laisseront leurs empreintes. En parallèle il suit une formation graphique et s’intéresse beaucoup au dessin, qui reste aujourd’hui un des outils dans ses procédés de composition. Issu d’une génération télé, Étienne se passionne pour les dessins animés, les mangas et pour le cinéma de manière générale. Cet art d’orienter le regard à travers un objectif, de créer un univers, une ambiance se ressent dans son travail de mise en scène aujourd’hui. À la fin de l’adolescence, il s’immerge dans la culture hip hop. Adepte des platines et de la musique que l’on peut créer (scratch, turntablism), il intègre plus tard un groupe de musique (milk in plastic) et sort un album. Naturellement, il commence la danse dans cet univers et bien que s’intéressant au sol et donc au break, il persévère davantage dans les énergies et les états de corps que l’on peut retrouver dans les danses telles que le popping, le "smurf", les effets visuels comme les ralentis, les blocages, les micromouvements... Fort de cette influence, il s’intéresse plus particulièrement à la création et décide de rencontrer de multiples chorégraphes au cours de stages et de formations, notamment Nathalie Pernette et sa compagnie avec qui il tisse des liens. Il suit également une formation (licence professionnelle artistique) dans le but de monter ses propres projets. Chorégraphe au sein de la compagnie 1 des si, il initie les projets On zappe, energy drink et Marcel. Suite à sa rencontre avec Jérôme Douablin, avec qui il collabore au sein de la compagnie, il s’attelle au projet 2#DAMON et tente de définir une esthétique, issue de la synthèse de toutes ces influences.
 
"Joueur insatiable et touche à tout, autodidacte et dilettante, je reste un enfant rêveur. J’aime me travestir et me mêler aux autres (ou aux astres...), me déguiser, jouer des rôles... Né dans les années 80, j’ai grandi dans un feu d’artifice d’influences (Mangas, BD, Ciné, Hard-rock, Arts martiaux etc etc...). Il y aura aussi The Wall de Pink Floyd, Sangoku et Rimbaud, Goldman, la guitare et les meufs... La création est l’un de mes moteurs les plus importants, avec l’envie d’aller voir ailleurs, au point que je laisse souvent sur ma route des œuvres inachevées. C’est dans la rencontre que naissent la plupart de mes projets : Dans les années 2000, nous exposons un carnet de voyage avec Sylvain Meignier, artiste graphique, avec et pour qui j’écris des textes ou des poèmes. A la même époque nous fondons un groupe de chanson française avec des amis musiciens pour lequel je suis auteur compositeur interprète (Recto-Verso puis Isturiale). C’est aussi là que je rencontre Etienne Rochefort et que nous nous lançons, avec deux amies danseuses, dans l’aventure d’une compagnie avec un groupe d’étudiants pour la création de On zappe dans laquelle je serai danseur interprète. C’est à l’université que j’ai découvert la danse contemporaine que je choisis en option de spécialité. Aujourd’hui, je m’implique de plus en plus personnellement dans la Cie 1 des si (danseur pour Energy Drink, mise en scène pour Marcel, jusqu’à une collaboration artistique pour 2#DAMON) et je mène parallèlement des recherches personnelles et universitaires en histoire et pédagogie de la danse (formateur à l’IUFM pendant 5 ans, reprise d’un master lettres et arts, théâtres et culture du monde). Je suis séduit par le travail de certains chorégraphes (Philippe Decouflé, Alwin Nikolais, Jan Fabre, Maguy Marin, Nasser Martin Gousset, Wim Vandekeybus...) qui m’influenceront ou pas dans le travail que nous menons au sein de la Cie, où l’on tente actuellement de définir une esthétique qui nous est propre." Jérôme Douablin 
Chorégraphie, mise en scène : Étienne Rochefort
Aide à la mise en scène : Jérôme Douablin
Lumières : Odile Ribière
Musique : Jimmy Febvay
Costumes : Mathilde Marie
Interprétation : Etienne Rochefort, Marino Vanna, Maxime Cozic, Nathanaël Lecoeur, Florian Albin 
 
Coproduction : Le Centre Culturel André Malraux - Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy, POLE-SUD - CDC de Strasbourg, Les 2 Scènes - Scène nationale de Besançon, le Petit Théâtre de la Bouloie - CROUS de Besançon, Viadanse - CCN de Belfort, Ballet de Lorraine - CCN de Nancy
Avec l’aide du Ministère de la Culture / Drac de Franche-Comté, de la Ville de Besançon, de la Région Bourgogne - Franche-Comté, du Département du Doubs et de l'ADAMI
07 > 08.03
MAR 07 MARS - 10:00* + 20:30
MER 08 MARS - 10:00*
*séances scolaires
Durée: 60'
BORD DE SCÈNE
MAR 07 MARS
à l'issue de la représentation
de 10:00
07 > 08.03
MAR 07 MARS - 10:00* + 20:30
MER 08 MARS - 10:00*
*séances scolaires
Durée: 60'
BORD DE SCÈNE
MAR 07 MARS
à l'issue de la représentation
de 10:00