Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours_Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

©Christian Rausch

Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours
Sine Qua Non Art

Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas

France / 5 danseurs + 2 musiciens / Création 2016

Coproduction POLE-SUD

Capter partout la vie, voyager à travers les sensations, sont des constantes dans la démarche de Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours. Dans cette nouvelle création, en bascule entre gravité et légèreté, s’exprime un certain désir de renouveau, dans la jubilation du corps dansant.
Le titre de cette création, repris d’un ouvrage mariant les mots et les images, rencontre entre l’écrivain Christian Bobin et le photographe Edouard Boubat, inspire le récit lumineux des corps dansants. Le doux bruit du monde, l’évanescence du printemps mais aussi la chute de l’ange, ou encore un ciel d’épées de Damoclès, sont autant d’images qui rejoignent l’arche de sensations déployées dans Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas. Dans cette création réalisée par le tandem chorégraphique Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours, défilent les différents visages d’un monde désenchanté, de ses violences tout comme s’esquissent des orbes de tendresse, de jeu, de joie.
Sol miroir, éclats lumineux et sonores, lumières nocturnes sous un ciel de longs couteaux. Il y a de l’urgence à dire à travers les corps. Solos et quintets, musiques et tableaux séquencés questionnent nos façons d’être ensemble. Entre pression et tension, les cinq interprètes cherchent à s’extraire des forces obscures qui les environnent. Dans cet espace en suspens surgissent des danses mystérieusement familières, aux accents populaires d’hier et d’aujourd’hui. Un chemin vers la clarté.
Diplômé en 1990 de l’E.M.N.D. de La Rochelle, Christophe Béranger devient interprète en 1992 au Ballet National de Lorraine.
Nommé comme soliste, il devient un interprète remarqué du CCN en participant aux créations de Lia Rodrigues, Odile Duboc, Michèle Noiret, Karole Armitage, Robyn Orlin, Boyzie Cekwana...
Dès 2000, il signe ses premières pièces qu’il inscrit au répertoire du CCN, et devient chorégraphe invité pour d’autres structures telles que Les Jeunes Ballets d’Europe, Ballets de l’opéra de Metz, Conservatoires de La Rochelle, d’Avignon.
En 2003, André Larquié lui remet les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, pour sa contribution au CCN et son engagement dans l’action culturelle.
Didier Deschamps lui confie la direction artistique et pédagogique en 2005 de la Cellule d’Insertion Professionnelle du CCN.
Nommé en 2010, comme assistant artistique, puis coordinateur artistique par Petter Jacobsson, il assure jusqu’en avril 2013 la coordination de l’équipe artistique et technique du CCN.
Il assiste les chorégraphes invités tel que Faustin Linyekula, Maria La Ribot, Mathilde Monnier dans leurs créations. 
 
Diplômé en Arts Plastiques et en Histoire des Arts en 2001, Jonathan Pranlas-Descours continue sa formation à l’Université de Provence, où il étudie le théâtre et la mise en scène.
Il débute ensuite sa formation en danse contemporaine à Paris et participe à de nombreuses créations de chorégraphes européens.
En 2006, il intègre P.A.R.T.S dirigée par Anne Teresa de Keersmaeker (Bruxelles).
Il est danseur interprète sur des projets spécifiques tels que: Inferno / Romeo Castellucci, Festival Avignon (2008), Dialogue 09 Neues Museum / Sasha Waltz, - Berlin (2009), Anyway no way of knowing / John Jasperse, Opéra de la Monnaie (2010). Il travaille ensuite avec la compagnie SOIT, Hans Van Den Broek, (Ex- Ballet C de la B), Bruxelles et Alexandra Waeirstall, à Dusseldorf.
Depuis 2011, il travaille avec Mathilde Monnier au CCN de Montpellier sur plusieurs pièces de création, répertoire et reprise de rôle: Pudique Acide / Extasis / Twin Paradox / Soapéra.
Depuis 2009, il enseigne l’entrainement régulier du danseur, notamment à La Ménagerie de Verre – Paris; transmet le répertoire du CCN de Montpellier au Ballet de Lorraine et à l’Université. Paris 8 (Master 1 et 2). 
Concept, chorégraphie, scénographie : Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Danseurs : Christophe Béranger, Jorge Moré Calderon, Virginie Garcia, Jonathan Pranlas-Descours, Francesca Ziviani
Création sonore et musique live : Yohan Landry et Damien Skoracki
Création Lumière : Olivier Bauer
Réalisation décors, régie plateau : Gregory Fradin
Administration et regard dramaturgique : Denis Forgeron
 
Production: SINE QUA NON ART
Coproduction : Le Manège, Scène Nationale de Reims - La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle CCN Ballet de Lorraine, Nancy (accueil studio) – CCN de Belfort Via Danse (accueil studio), Le Ballet National de l’Opéra du Rhin / CCN de Mulhouse (accueil studio), CDC Le Pacifique, Grenoble - POLE-SUD CDC, Strasbourg
Avec le soutien financier de : la Ville de La Rochelle, la DRAC Poitou-Charentes, CDC Le Gymnase - Roubaix, Beaulieu - Poitiers, en cours (Adami , Spedidam)
La compagnie SINE QUA NON ART est conventionnée par la Région Aquitaine - Limousin -Poitou Charentes.
BORD DE SCÈNE
MAR 22 NOV
à l'issue de la représentation
BORD DE SCÈNE
MAR 22 NOV
à l'issue de la représentation