Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

© Loic Seron

Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

©Etienne Cuppens

Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

©Etienne Cuppens

Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

©Etienne Cuppens

Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

©Christian Rausch

Sarah Crépin & Etienne Cuppens / Cie La BaZooKa_Queen Kong

©Etienne Cuppens

Sarah Crépin & Etienne Cuppens
La BaZooKa

Queen Kong

France / 3 interprètes

Tout public + 6 ans

Au royaume de Queen Kong, de jeunes et fougueuses bûcheronnes hantent les bois. Un vrai charivari. Au milieu des haches, des scies et des arbres qui marchent, elles s’amusent de ce monde enchanté, multiplient les facéties et dansent au rythme vif d’une balade rock.
Elles sont trois qui courent, sautent, tournent et vibrent aux accords des guitares électriques. Elles sont les reines des bois, des filles aux pieds nus qui n’ont pas froid aux yeux. Dans le royaume plein de mystères et de surprises inventé par la compagnie La BaZooKa, quelque chose de magique s’échappe. Lumières bleutées, rêves brodés de personnages étonnants traversent cette forêt de curiosités. Ici, il arrive que les bûches pleurent, que les arbres se sauvent, que l’on croise un gigantesque doudou blanc, douillettement rembourré. Tout ce petit monde évolue dans un univers plein de vie et de fantaisie.
Ce conte d’aujourd’hui, pourchassant les idées reçues, s’attache à déjouer par le rire les peurs et l’inquiétude devant l’inconnu. Des orages aux embûches, rien ne résiste longtemps à l’énergie de ces trois biches des temps modernes, qui peuvent aussi bien faire la chasse aux idées noires et consoler les chagrins que danser avec jubilation. Combats contre les forces de la nature et rondes joyeuses donnent le tempo de ce spectacle. Une intrépide légèreté s’empare de la scène à travers la liberté de mouvement qui aiguillonne les corps. 

Dès les premiers spectacles conçus depuis 2002 par Etienne Cuppens et Sarah Crépin, La BaZooKa s’est attachée à mettre en jeu la place du spectateur, grâce, notamment, à des dispositifs scéniques et/ou optiques, comme par exemple dans MonStreS (le public y était entouré de miroirs), offrant au corps des perspectives inédites pour questionner la notion de mémoire et d'incarnation.

Depuis le Ka, Madison, MonStreS Indiens et Queen Kong, les pièces se veulent plus "politiques", engageant au fil des projets une réflexion sur la notion de liberté, seul(e), au sein d'un groupe restreint, d'une communauté ou au sein du couple comme dans la dernière création Stravinsky Motel; continuant ainsi tout en le précisant, le travail sur l'identité, commun à tous les spectacles de La BaZooKa. 

Conception : Étienne Cuppens, Sarah Crépin
Mise en scène : Étienne Cuppens
Chorégraphie : Sarah Crépin
Interprétation et réalisation chorégraphique : Sarah Crépin, Léa Scher, Taya Skorokhodova
Création lumières : Christophe Olivier, Max Sautai
Réalisation costumes : Marion Egner
 
Production Laëtitia Passard / Diffusion Emilie Podevin / Administration Marie-Pascale Menseau
Production La BaZooKa
Avec le soutien de Chorège - Relais Culturel Régional du Pays de Falaise et ADAMI
Accueils en résidence : La Forge - Ville d'Harfleur, Le Forum - Ville de Falaise, Chorège - Relais Culturel Régional du Pays de Falaise, Le Siroco - Ville de Saint-Romain-de-Colbosc, Le Phare - CCN du Havre Haute-Normandie
Remerciements Théâtre des Bains-Douches du Havre, Compagnie Akté, Le Rive Gauche – Scène conventionnée pour la danse de Saint- Etienne-du-Rouvray et Flore Khoury
La BaZooKa est conventionnée avec la Ville du Havre, la Région Haute-Normandie et le Ministèrede la Culture et de la Communication dans le cadre de l'aide à la compagnie chorégraphique. LaBaZooKa reçoit l'aide de l’ODIA-Normandie pour QUEEN KONG
BORD DE SCÈNE
LUN 07 NOV
à l'issue de la représentation
de 10:00
BORD DE SCÈNE
LUN 07 NOV
à l'issue de la représentation
de 10:00

événements associés