Arkadi Zaides - Archives

©Gadi Dagon

Arkadi Zaides - Archives

©Gadi Dagon

Arkadi Zaides - Archives

©Gadi Dagon

Arkadi Zaides - Archives

©Gadi Dagon

Arkadi Zaides - Archives

©Jean Couturier

Arkadi Zaides

Archive

Solo / Israël

L'accueil de ce spectacle est soutenu par l'ONDA

Il pense le corps comme un medium pour interroger le politique et la situation de son pays. Arkadi Zaides, artiste israélien né en Biélorussie, a créé Archive entre documents vidéos filmés par des Palestiniens résidant en Cisjordanie et gestes reproduits hors contexte mais face à l’image. Du réel à la scène, un mouvement qui pose question, intensément.
Chez lui, le chemin des gestes débute par le secret du silence, par l’écoute et l’ouverture d’un espace intérieur, monde sensible d’où se déploient ses visions. Mais comme la plupart des artistes de sa génération, Arkadi Zaides, voit la création comme un espace multimédia. Dès ses premières pièces aux paysages abstraits, il engage un travail sur le vivre ensemble. Démarche qu’il conduit tant en Israël, qu’en Europe ou au Japon.
Quiet, premier spectacle à réunir sur le plateau des artistes Israéliens et Palestiniens, est né d’un sentiment d’urgence face à la violence des conflits entre communautés. Cette chorégraphie par vagues, tentait de requalifier l’espace en s’écartant de l’irrationnel. Avec Archive un autre processus surgit et de nouvelles questions : Quelles sont les répercussions de l’occupation ? Quelle position adopter lorsqu’on est soi-même Israélien ? Engagé dans un travail documentaire et réflexif, l’artiste se tient au pied d’images-preuves dont il réfléchit les gestes. Ces vidéos sont issues du B’Tselem, camera project, le programme d’une organisation israélienne attachée à révéler les violations des droits des Palestiniens. Médiateur entre le public et les images, Zaides est observateur ou acteur. La position de son corps, tantôt filtre ou obstacle au regard, bouscule les points de vue, cherchant à ouvrir d’autres perspectives. 
Chorégraphie, interprétation : Arkadi Zaides
Documentation : les volontaires du «Camera Project» de B’Tselem (Centre Israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés), Iman Sufan, Mu’az Sufan, Bilal Tamimi, Udai ‘Aqel, Awani D’ana, Bassam J’abri, Abu ‘Ayesha, Qassem Saleh, Mustafa Elkam, Raed Abu Ermeileh, Abd al-Karim J’abri, Issa ‘Amro, Mu’ataz Sufan, Ahmad Jundiyeh, Nasser Harizat, Abu Sa’ifan, Oren Yakobovich, Nayel Najar
Conseil vidéo : Effi Weiss, Amir Borenstein
Création son et dramaturgie vocale : Tom Tlalim
Conseil artistique : Katerina Bakatsaki
Assistant chorégraphie : Ofir Yudilevitch
Lumière : Thalie Lurault
Directeur technique : Pierre-Olivier Boulant
Régie lumière : Yoav Barel
 
Chargé de production : Yael Bechor 

Remerciements particuliers à Myriam Van Imschoot
Production : Arkadi Zaides

Coproduction : Festival d'Avignon, CDC de Toulouse, Théâtre national de Chaillot - Paris, CNDC d'Angers, The Emile Zola Chair For Human Rights (Israël)

Accueil en résidence : STUK de Leuven (Belgique) & WP Zimmer de Anvers (Belgique), The Theaterschool (Amsterdam)

Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas

En partenariat avec la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon
 
 
BORD DE PLATEAU
Avec Akardi Zaides
MER 27/04 - A l'issue de la représentation
BORD DE PLATEAU
Avec Akardi Zaides
MER 27/04 - A l'issue de la représentation

événements associés