Emio Greco et Pieter Scholten_Le Corps du Ballet National de Marseille

©Alwin Poiana

Emio Greco et Pieter Scholten_Le Corps du Ballet National de Marseille

©Alwin Poiana

Emio Greco et Pieter Scholten_Le Corps du Ballet National de Marseille

©Alwin Poiana

Emio Greco et Pieter Scholten_Le Corps du Ballet National de Marseille

©Alwin Poiana

Emio Greco et Pieter Scholten_Le Corps du Ballet National de Marseille

©Alwin Poiana

Emio Greco et Pieter C.Scholten

Le Corps du Ballet National de Marseille

17 danseurs / France
Présenté avec le Maillon
Ce spectacle fait partie de l'Abonnement Parcours Danse
Ils viennent d’arriver à la tête du Ballet national de Marseille. Emio Greco, danseur d’exception et chorégraphe italien en tandem avec Pieter Scholten, lumineux dramaturge néerlandais. Et justement, ils en ont fait le sujet de leur pièce. Mot à mot : corps de ballet, nation, ville, idées de masses et de singularité, passé et avenir.  Toutes questions traversées par la puissance de leur langage, extrême et virtuose, conviant danse et musiques, gestes populaires et poétiques, esprit de résistance et identités multiples. Il en résulte une exultante et caustique fête des corps.
Veille d’un certain 21è siècle. Une rencontre et un premier solo. Voici Bianco, premier volet d’une trilogie chorégraphique et conception d’un manifeste dansé signé conjointement par Emio Greco et Pieter Scholten. Le début d’une grande aventure qui a mené les deux artistes à batailler sur tous les fronts et à développer un langage d’emblée qualifié en Belgique, d’extrêmalisme. Une démarche remarquée sur tous les continents. Des bases classiques, un zest de postmodernité et un vocabulaire singulier forgent la haute qualité de cette danse traversée de mémoires et de fantômes, aiguillonnée par une puissante énergie et un esprit rebelle. L’ordre et le chaos y entretiennent un constant conflit formel tandis que son humanité veille aux moindres signes, en appelle à la conscience et la vigilance politique, pratique l’ironie et l’autodérision.  Leur accession, l’an passé, à la direction du Ballet national de Marseille marque une nouvelle période : réinterroger les codes et l’histoire du ballet, transmettre un autre vocabulaire et un nouvel esprit de travail aux interprètes. De beaux et d’immenses défis qui traversent leurs spectacles. Leur première création dans ce cadre composée de dix-sept danseurs ouvre le chemin. Une scène blanche où écrire cette captivante fiction des corps.
Chorégraphie : Emio Greco et Pieter C. Scholten
Avec : Gaël Alamargot, Alejandro Alvarez-Longines, Manon Bastardie, Denis Bruno, Victor Callens, Gen Isomi, Vito Giotta, Nonoka Kato, Yoshiko Kinoshita, Ji Young Lee, Kety Louis-Elizabeth, Mylène Martel, Angel Martinez-Hernandez, Nahimana Vandenbussche, Valeria Vellei
Répétiteur : Thierry Hauswald
Responsable des Tournées : Sophie Becquart-Guis
Régisseur Général : Rémi D’Apolito
Régisseur Lumière : Philippe Grosperrin
Costumière : Nicole Murru
 
 
 

événements associés

Médias Associés