Sortie d'atelier "Chants du Monde"

La polyphonie, la transmission orale et l’improvisation

Des voyageurs dans une gare.

Ils saluent, ils attendent, ils sont pressés, ils regardent l’heure, ils écoutent les annonces.

Et puis soudain ils se rencontrent et ils commencent à scander des noms de localités géographiques.

Qui sont-ils ? Où vont-ils ?

Cette année, les stagiaires de l’atelier Chants du Monde se promènent entre les auteurs contemporains, les chants populaires de Croatie, les chants yiddish, le blues de Sonny Rollins et le jazz vocal des français TSF. Ou encore le Gospel qui est le style vocal le plus adéquat à l’esprit de partage de cet atelier. Dans ce kaléidoscope de chants pour chorale, les stagiaires  vont aussi rencontrer des musiciens de l’école de musique à l’occasion de la restitution finale. 

Chanter en chœur est une expérience formative et unique où souvent on s’oublie pour écouter l’autre. Quoi de mieux dans ces temps où on s’isole et communiquer devient de plus en plus difficile ?

 1. Geographical Fugue (E.Toch-Autriche-1930)

 2. Ça va ça va (TSF - France)

 3. Tenor Madness (Sonny Rollins - U.S.A.)

 4. Vu Prem Oci (chant populaire - Croatie)

 5. Te canto nina nana (Bepi De Marzi - Italie)

 6. Stabat Mater (Zoltan Kodaly - Hongrie)

 7. Marvellous Marvellous (Gospel moderne)

 8. Kumbaya (Gospel traditionnel)

 9. Nenella mia (Pouilles - Italie)

10. Bay mir bistu sheyn (chant Yiddish)

11. Canon de la paix (texte de Romain Rolland)

 

Roberto Graiff, chanteur, danseur, metteur en scène et pédagogue, s’est formé en Italie (Ensemble Charà), en Allemagne (Folkwang Hochschule, direction Pina Bausch) ainsi qu’en France. Il a reçu le prix du meilleur soliste du Concours de Chorégraphie de Nyon (Suisse). Fortement intéressé par le mélange des genres, il a créé et interprété plusieurs pièces chorégraphiques pour sa propre compagnie Fortevento en Italie, a dansé et chanté en Allemagne et en Belgique et fait des incursions dans le théâtre et les pièces radiophoniques avant de s'installer en France en 1994. Pédagogue, il consacre une grande attention à la pratique des amateurs au sein d’institutions théâtrales telle que « Le Théâtre du Peuple » à Bussang ou les C.D.N. de Béthune et de Saint-Etienne, le théâtre Pôle Sud, ainsi que le C.R.D. de St. Quentin où il dirige la Grande Chorale et en conçoit les projets artistiques. Il a récemment travaillé en tant que formateur des professeurs de danse au C.N.D. de Paris. Il est chef de choeur pour certains projets de l’Ensemble Justiniana qui produit l’opéra en milieu rural. Il a créé dernièrement le groupe RitalPop avec lequel il se produit en concert dans un répertoire de chants italiens accompagnés par guitare, cistre et percussions

Direction : Roberto Graiff

Tambour : Sylvie Chantriaux

+ élèves musiciens de l’Ecole de Musique

Chœur : Marie-Cécile Althaus, Caroline Ayling, Florence Bedez, Alain Berthelot, Annie Broglio, Nicole Burg, Lysiane Capitaine, Marie Cereser, Sylvie Chantriaux, Irène Cogny, Nicoletta Diasio, Emilie Didier, Guillaume Dietemann, Maria Dirks, Rose-Marie Di Salvo, Pascal Divoux, Marie Divoux, Maria Donato, Bernard Escudero, Nelly Frossard, Jeanne Gendron, Simone Gerber, Jean-Marc Gloppe, Sylvie Gossel, Catherine Gsell, Marie Herjean, Patrick Jean Dit Pannel, Luc Kastler, Anne-Pascale Leurent - Dupont, Joan L’Helguen, Benoît Loux, Anna Marchese, Claudia Montevecchi, Nathalie Pechoux, Claude Ripanti Leclere, Berthy Roch, Margot Schimpf, Myriam Schutz, Antoinette Siedler, Nicole Steinberg, Georges Wipff