Jonathan Capdevielle

RÉSIDENCE
05.01.15 → 10.01.15

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris.
 Après des études de théâtre à Tarbes entre 1993 et 1996, il intègre l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette. Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de toutes ses pièces, Splendid’s de Jean Genet, ShowroomdummiesStéréotypi, I Apologize, Une belle enfant blonde, Kindertotenlieder, Jerk, Éternelle idole et This is how you will disappear. Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle ont publié en 2011 un livre + CD : Jerk / A travers leurs larmes aux éditions Disvoir dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise. En 2007, il crée en son nom propre la "performance-tour de chant" Jonathan Covering au Festival Tanz im August à Berlin, point de départ de la création de la pièce Adishatz/Adieu (création 2009). 
En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse – Pantin. En août 2012, sur une proposition du festival Far° - festival des Arts Vivants de Nyon (Suisse) il propose Spring Rolle, un projet in-situ avec deux interprètes, Jean-Luc Verna et Marlène Saldana.
 
La pièce en construction
Saga met en scène ce "Roman Familial" vécu au début des années 90. J'aimerais travailler à partir des souvenirs de cette période, en revisitant les lieux et en convoquant les personnages et les situations qui composent les épisodes de cette trépidante vie passée. Je souhaite ici poursuivre le travail sur l'autofiction en explorant davantage l'univers familial, en faisant appel à mes propres souvenirs et à ma version des faits. Je veux également construire un récit à partir de celui de mes proches et plus particulièrement celui de ma soeur, qui fût avec mon beau frère la principale actrice de cette histoire. Ma position d’observateur et d'acteur de cette tragi-comédie de famille, nourrit la dramaturgie. Je serai le narrateur de cette pièce, j’incarnerai mon propre récit et celui de ma sœur, deux points de vue, deux voix au service d'une même histoire. Le passé raconté au présent, qui s’entremêle au passé revisité, rend compte du caractère tout à la fois euphorique, ludique, mélancolique et sombre de ces épisodes de vie théâtralisée. _Jonathan Capdevielle
 
Travaux Publics : vendredi 9 janvier 2015 à 19h à Pôle Sud
Présentation de la création à Strasbourg durant la saison 2015-2016