Jérôme Bel - Cédric Andrieux
©Jaime Roque de la Cruz

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Herman Sorgeloos

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Douglas Chen

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Marco Caselli Nirmal

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Herman Sorgeloos

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Herman Sorgeloos
Jérôme Bel
Cédric Andrieux
©Herman Sorgeloos

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Herman Sorgeloos

Jérôme Bel - Cédric Andrieux

©Herman Sorgeloos
Jérôme Bel - Cédric Andrieux - Extrait vidéo

Jérôme Bel

Cédric Andrieux

France - Solo

Tout public à partir de 9 ans

Cédric Andrieux est un solo pour le danseur éponyme Cédric Andrieux. Dans cette pièce il pose un regard rétrospectif sur sa carrière, tout d’abord son apprentissage de danseur contemporain à Brest, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de la ville de Paris, ensuite en tant qu’interprète de Merce Cunningham à New-York et récemment au sein du Ballet de l’Opéra de Lyon.Cédric Andrieux s’inscrit dans une série initiée en 2004 avec le solo pour la danseuse du corps de ballet de l’Opéra de Paris Véronique Doisneau. En 2005, c’est Isabel Torres, ballerine du Teatro Municipal de Rio de Janeiro, et Pichet Klunchun and myself, duo conçu avec le chorégraphe et danseur de Khôn (danse classique royale de Thaïlande) Pichet Klunchun à Bangkok.Toutes ces productions mettent l’accent sur l’expérience et le savoir de certains artistes ayant tous connu une carrière significative d’interprètes. Ces artistes sont aussi des danseurs dont les pratiques s’inscrivent dans différentes traditions : ballet classique, danse classique Thaï, et Modern Dance américaine. Chacun de ces interprètes est à ce titre impliqué dans une pratique distincte de celle des historiens d’art, des critiques et des chorégraphes.Par ailleurs, dans chacune des pièces qui construisent cette série, c’est à la première personne que s’énonce leur expérience de courants constitutifs de l’histoire chorégraphique occidentale ou asiatique. Chacune a donc pour titre les patronymes de ceux qui les interprètent. Constituée de soli, à l’exception du duo Pichet Klunchun and myself, c’est donc à la croisée d’une histoire et de l’histoire de la danse que se déploient les différents opus de cette série.Chaque artiste y produit un discours qui relate le plus simplement possible les conditions de travail propres aux différents contextes où il intervient. Discours singulier, discours minoritaire aussi, puisqu’il s’agit de reconnaître aux interprètes leur statut de créateur afin de les situer dans le cours de l’histoire. Ce parti-pris permet en effet de faire jouer un principe d’égalité face aux catégories de discours validées par la culture, qu’il s’agisse de celui des historiens, des critiques ou des chorégraphes. L’enjeu de ces pièces repose ainsi sur des témoignages qui permettent d’attester une subjectivité au travail distincte et complémentaire des discours habituellement produits vis-à-vis des pratiques artistiques constitutives de l’histoire chorégraphique.Ce qui est décisif pour moi dans ce travail, c’est d’essayer d’analyser dans quelle mesure tel ou tel de ces projets artistiques, de ces esthétiques, produit une aliénation ou une émancipation de l’interprète en tant que sujet historique, social, et en tant que travailleur. Ce coefficient d’aliénation ou d’émancipation, chaque interprète en est le vecteur. En retour, je tiens que c’est ce dont chaque spectateur est amené à faire l’expérience, l’interprète étant, comme son nom l’indique, le traducteur, le passeur dont le travail intervient entre celui de chorégraphe et du public.
 
Jérôme Bel
Concept : Jérôme Bel
De et par : Cédric Andrieux
Avec des extraits de pièces de : Trisha Brown (Newark), Merce Cunningham (Biped, Suite for 5), Philippe Tréhet (Nuit fragile), Jérôme Bel (The show must go on)
Répétiteurs : Jeanne Steele (Merce Cunningham) et Lance Gries (Trisha Brown)
 
Coproduction : Théâtre de la ville (Paris) / Festival d'Automne (Paris) / R.B. Jerôme Bel (Paris)
Avec le soutien de : Centre National de la Danse (Paris) / La Ménagerie de Verre (Paris) dans le cadre des Studiolabs / Baryshnikov Arts Center (New York)
Remerciements : Thérèse Barbanel, Trevor Carlson et Yorgos Loukos
Administration : Sandro Grando
R.B. Jérôme Bel reçoit le soutien de la direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France-Ministère de la culture et de la communication - en tant que compagnie chorégraphique conventionnée, et Cultures France - Ministère des Affaires Etrangères - pour ses tournées à l'étranger.

 

Saison 14/15

Danse, Enfants, Adolescents, Adultes
Tournée 2014 -2015
BAD Bilbao Antzerkia Dantza festival (Bilbao, Espagne)
25/10
Ambassade de France en Indonésie (Yogyakarta, Indonésie)
02/11
Ambassade de France en Indonésie (Bandung , Indonésie)
04/11
Indonesian Dance Festival (Jakarta, Indonésie)
06/11
Festival d'Automne (Paris)
08/11 > 09/11
Pôle Sud (Strasbourg)
27/11 > 28/11
Midwinter Night's Dream festival (Tallinn, Estonie)
11/12 > 12/12
Double Life - Contemporary Arts Museum Houston (Houston , États-Unis)
30/01 > 31/01
CDC (Toulouse)
07/02
Danse, Enfants, Adolescents, Adultes
Tournée 2014 -2015
BAD Bilbao Antzerkia Dantza festival (Bilbao, Espagne)
25/10
Ambassade de France en Indonésie (Yogyakarta, Indonésie)
02/11
Ambassade de France en Indonésie (Bandung , Indonésie)
04/11
Indonesian Dance Festival (Jakarta, Indonésie)
06/11
Festival d'Automne (Paris)
08/11 > 09/11
Pôle Sud (Strasbourg)
27/11 > 28/11
Midwinter Night's Dream festival (Tallinn, Estonie)
11/12 > 12/12
Double Life - Contemporary Arts Museum Houston (Houston , États-Unis)
30/01 > 31/01
CDC (Toulouse)
07/02

événements associés