© Benoîte FANTON/WikiSpectacle
© Benoîte FANTON/WikiSpectacle
© Benoîte FANTON/WikiSpectacle
© Benoîte FANTON/WikiSpectacle

Laurent Chétouane

Sacré Sacre du Printemps

Allemagne / 7 interprètes

Présenté par Pôle Sud et le Maillon

Ils sont sept tout de noir vêtus. Bras et jambes en torsions. Le Sacré Sacre du Printemps de Laurent Chetouane prend ses distances avec l’œuvre d’origine. Sans Elue ni sacrifice, la pièce se donne le temps et marque une grande césure dans la partition de Stravinski. Comme un vertige.
C’est en allant vers le théâtre qu’il a rencontré la danse. Natif d’Angoulême, Laurent Chétouane vit et travaille en Allemagne. Cet ancien ingénieur chimiste, s’est tout d’abord fait remarquer par son approche non orthodoxe de la mise en scène et des grands classiques. Depuis le succès de Paysage sous surveillance d’Heiner Müller, qui signe sa première collaboration avec un danseur, il poursuit le travail qui a contribué à sa réputation d’enfant terrible de la scène contemporaine.
Parmi ses éléments de prédilection, le corps et sa spatialisation, la présence et le temps. Ses thèmes : l’acceptation de l’autre et le partage d’espaces communs. Aussi, lorsqu’à son tour en 2013, année du centenaire de la scandaleuse chorégraphie de Nijinski, il crée son propre Sacré Sacre du Printemps, c’est à contre-voie qu’il aborde le sujet. Sa version participe de ses propres variations sur la dimension de « l’ouvert » et le rapport à la musique, autre élément marquant de sa démarche. L’interprétation musicale retenue date de 1960, elle est dirigée par son compositeur, Igor Stravinski et irradie ses ondes sur les corps. Les têtes bougent, les visages se débrident… _IF
Chorégrapie Laurent Chétouane
Danse Joséphine Evrard, Kathryn Enrigth, Senem Gökce Ogultekin, Matthieu Burner, Joris Camelin, Charlie Fouchier, Mikael Marklung
Musique Igor Stravinsky, Leo Schmidthals
Scénographie Patrick Koch
Costumes Sophie Reble
Dramaturgie Leonie Otto
Vidéo Tomek Jeziorski
Collaboration artistique Anna Melnikova et Sigal Zouk
Directeur technique et lumières Stefan Riccius
Son et technicien vidéo Gabriel Anschütz
Entraînement physique Patricia Brülhart
 
Production Sacré GbR

Soutien financier Kulturstiftung des Bundes, Maire de Berlin – Chancellerie du Sénat – Affaires culturelles

Coproduction Ruhrtriennale 2012, PACT Zollverein - Essen, Tanzquartier - Vienne, Theater Bremen - Brême, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Kaaitheater - Bruxelles, Kampnagel – Hambourg

Remerciements Dock 11&Eden*****Studios Berlin
 
Danse