Big Nowhere

Big Nowhere

France / Belgique - 13 musiciens

Jean-Louis Marchand, clarinettes, compositions, arrangements et direction artistique
Eli Finberg, voix
Thomas Frand, saxophone et arrangements
Arthur Hirtz, Jan Rewski, Laurent Barbier, saxophones
Jan Van Moer, Pauline Leblond, Marco Llano, trompettes
Edouard Wallyn, Timothée Lemaire, trombones
Christophe Imbs, claviers
Jeremy Lirola, contrebasse
Francesco Rees, batterie
Delphine Baudet, création sonore

 
Nuit du 1er de l'an 1950. Les sections de cuivres des jazz band se font entendre à l'entrée de chacun des clubs de la Cité des Anges. Ville de tous les excès, boulevard du crime, Los Angeles fait hurler ses sirènes de police à chaque carrefour. Chaque coin de rue voit défiler ses inspecteurs à la dérive, imper, verres de lunettes opaques, cigarette aux lèvres. Le décor est posé. Celui du roman “Le Grand Nulle Part” de James Ellroy, partie intégrante du Quatuor de Los Angeles (Le Dahlia Noir, L.A. Confidential...), quatre romans noirs et cultes de l'auteur américain. Le big band franco-belge du clarinettiste Jean-Louis Marchand en épouse les méandres, le rythme, en reconstitue parfaitement les atmosphères troubles, rendues encore plus saisissantes par le traitement en direct de sons urbains. Le chanteur Eli Finberg (Art District) revêt quant à lui les costumes de ces Malcolm Considine, Dudley Smith, Buzz Meeks, Danny Upshaw, les figures hautes en couleur du roman d'Ellroy. Il porte leurs voix avec puissance et un réalisme confondant, se pose en éblouissant narrateur d'une époque et d'une ville mythique, encore bien loin d'avoir livré tous ses secrets.
 
Résidence de création les 22 et 23 janvier à Pôle Sud
Musique

Présenté par Pôle Sud et Jazzdor

Musique