Boi Akih - When evening falls 

Rubatong - Il y a des choses - Instants chavirés - 25/10/2012

Boi Akih

©Rick Gleichmann

Boi Akih

©Rick Gleichmann
Rubatong
Rubatong

Boi Akih + Rubatong

Pays-Bas - Quartet | Pays-Bas - Quartet

Boi Akih 
 
Monica Akihary, voix
Niels Brouwer, guitares 
Wolbert Wierbos, trombone
Kim Weemhof, batterie

La musique de Boi Akih rend profondément heureux. Il y a d’abord Monica Akihary, originaire des Îles Moluques dans le Pacifique, chanteuse lumineuse, improvisatrice sans filet et interprète élégante d’un répertoire qui s’étend des chants traditionnels indonésiens aux compositions folk-rock des années 70, celles de Jimi Hendrix, Neil Young ou Bob Marley. On pense parfois à Cassandra Wilson à l’écoute du timbre chaud de sa voix, que le guitariste Niels Brouwer fait bien plus qu’accompagner. D’égal à égal, il converse avec elle, depuis sa guitare 25 cordes (!), crée un monde magnifique qui prend du blues, du folk, du jazz, de l’avant-garde, des musiques traditionnelles indiennes ou africaines. Avec l’arrivée récente d’un tromboniste et d’un batteur, Boi Akih élargit encore un peu plus sa palette de couleurs sonores dont la richesse semble désormais sans limite.

 

Rubatong
 
Tatiana Koleva, vibraphone et percussions
René Van Barneveld, guitare
Han Buhrs, voix
Luc Ex, basse
 
Chanteur magnétique, on pense au terrible Howlin’ Wolf ou à la version européenne de Tom Waits, véritable bête de scène, Han Buhrs, qu’on ne connaissait pas plus que vous avant de le découvrir sur une scène d’Amsterdam, a créé ce drôle de groupe un peu bâtard, qui réunit une percussionniste virtuose, un guitariste funky et un bassiste légendaire, pièce maîtresse des punks de “The Ex”. Les nouvelles polyglottes de Buhrs - il manie l’anglais, le néerlandais, le français, voir une sorte d’allemand imaginaire - sont le ciment de morceaux qui n’ont que peu à voir avec le format chanson traditionnel. Ça n’est probablement pas ce qu’on appelle couramment “jazz“ mais ça y regarde souvent. Une sorte de blues contemporain ? Et pourquoi pas, après tout ? !
 

Mercredi 13 novembre
À 20h30 à Pôle Sud

Musique

Présenté par Pôle Sud et le Festival Jazzdor

Dans le cadre du programme de coopération Franco-Hollanais « NLF-Part 2 »,
Organisé par AJC – association Jazzé Croisé et le Dutch Performing Arts

Musique