Antonello Salis/Paolo Angeli/Gavino Murgia/Hamid Drake - Giornale di Bordo

Antonello Salis et Paolo Angeli
©NANNI ANGELI
Antonello Salis, Paolo Angeli et Hamid Drake
©Andrea Boccalini
Antonello Salis, Paolo Angeli et Hamid Drake
©Andrea Boccalini

Journal Intime - Viens

Journal Intime

©Julien Mignot

Donkey Monkey au Festival Champs Libres 2008

Donkey Monkey

©Pauline Rühl

Antonello Salis, Paolo Angeli 
& Hamid Drake
+ Journal Intime & Donkey Monkey

Italie - Trio | France - Quintet

Antonello Salis / Paolo Angeli / Hamid Drake

"Giornale di bordo"


Antonello Salis, piano et accordéon
Paolo Angeli, guitare sarde
Hamid Drake, batterie

1ère Française

Un trio italo-américain tout feu tout flamme ! Un engin unique, savoureux et plutôt frappadingue. Une tornade musicale qui envoie valdingué valses folles, Beatles revisités, chansons populaires sardes, grooves méditerranéens...
À son front, l’inclassable Antonello Salis, vraie gueule de pirate et touche à tout génial, virevoltant du piano à l’accordéon. À ses côtés, Paolo Angeli peut paraître bien sage. Mais celui-là, sa guitare préparée parle pour lui, capable des sons les plus étonnants. On l’a déjà vu passer quelques chansons de Björk à la moulinette, attirer l’attention de Pat Metheny au point que ce dernier lui passe commande d’une guitare. Hamid Drake, enfin, jette dans les tourbillons tous ces rythmes afro-américains qu’il maîtrise à la perfection, achevant de faire de ce “journal de bord“ l’une des plus ahurissantes découvertes qu'on ai faite depuis longtemps.

 

Présenté par Pôle Sud et le Festival Jazzdor
Avec le soutien de l'Institut culturel italien
Dans le cadre de Suoana Italiano

 


Journal Intime & Donkey Monkey

 
Frédéric Gastard, saxophones
Matthias Mahler, trombone
Sylvain Bardiau, trompette
Eve Risser, piano
Yuko Oshima, percussions
 
D’un côté un trio de cuivres, une mini fanfare qu’on adore. Il fallait les voir, il n’y a pas si longtemps, donner un grand coup de pied dans le répertoire de Jimi Hendrix, sans guitare bien sûr et surtout avec une énergie de dingues. De l’autre, deux musiciennes franchement allumées qui manient minimalisme dadaïste et rythmiques débraillées. La rencontre de ces deux entités musicales singulières va aboutir à un nouvel objet artistique inédit et franchement inouï. Parce que les territoires sonores encore vierges qu’ils s’attellent à défricher vont être traversés par les souffles chauds des instruments à vent et des voix incantatoires. Parce qu’il s’agira d’un jazz subversif à l’énergie débridée, où les codes seront détournés avec jubilation. La transe, les grooves soufflés, le rock japonais, les boogie-woogies hallucinés seront les accélérateurs de particules d’un récital en roue libre, kaléidoscopique et absolument déconcertant !
Musique

événements associés