VISUEL_SAISON1718

©Bertil Nilsson

OUVERTURE DE SAISON

JE 14 + VE 15 SEPT

Entrée libre sur réservation : billetterie@pole-sud.fr
Une fois n’est pas coutume, l’ouverture de cette nouvelle saison se dédouble. A l’initiative d’Amala Dianor, deux compagnies seront présentes avec leur propre vision d’une même pièce de répertoire : Le Sacre du printemps. Amala Dianor, quant à lui, nous présentera une pièce avec quatre danseurs de la région créée pour l’occasion.
 
JE 14 SEPT
19:30 / POLE-SUD Parvis
Amala Dianor - Pas seulement
Coproduction POLE-SUD / France / 4 interprètes / Durée : 20'
La rencontre comme prétexte à la danse a réuni Amala Dianor et quatre danseurs de la région avec lesquels il a partagé plusieurs jours de travail en vue d’une création. S’écarter des techniques reconnues du hip-hop ou du voguing, amener chacun sur un terrain inconnu tel était l’objectif. S’ouvre alors un espace plus fragile, à l’écart des habitudes et autres certitudes. Le temps du corps et le mouvement en partage sont les éléments fondateurs de Pas seulement.
 
20:00 / POLE-SUD Jardin
Apéritif
 
20:30 / POLE-SUD Plateau
Présentation de la saison 2017-2018
 
21:30 / POLE-SUD Plateau
Pierre Bolo & Annabelle Loiseau / Cie Chute libre
IN BLOOM - Un sacre du printemps
France / 10 interprètes / Durée : 50’
Tribal, dans le sol ou en lien avec l’aspect parfois fleuri de la musique, ces éléments du célèbre Sacre du Printemps créé en 1913 par Nijinski, ont retenu l’attention de la compagnie de danse hip-hop Chute libre. Pierre Bolo et Annabelle Loiseau, les chorégraphes, confrontent leur propre langage à cette pièce et en restituent la force et le rythme fondés sur un pressentiment de vie oscillant entre émergence et sacrifice. Il s’en dégage une vision intense et dynamique rebaptisée pour l’occasion IN BLOOM, à l’image de la floraison de gestes qui s’y déploient.
 
 
VE 15 SEPT 
19:30 / POLE-SUD Parvis
Amala Dianor - Pas seulement
Coproduction POLE-SUD / France / 4 interprètes / Durée : 20'
La rencontre comme prétexte à la danse a réuni Amala Dianor et quatre danseurs de la région avec lesquels il a partagé plusieurs jours de travail en vue d’une création. S’écarter des techniques reconnues du hip-hop ou du voguing, amener chacun sur un terrain inconnu tel était l’objectif. S’ouvre alors un espace plus fragile, à l’écart des habitudes et autres certitudes. Le temps du corps et le mouvement en partage sont les éléments fondateurs de Pas seulement.
 
 
20:00 / POLE-SUD Jardin
Apéritif
 
20:30 / POLE-SUD Plateau
Présentation de la saison 2017-2018
 
21:30 / POLE-SUD Plateau
Emanuel Gat / Emanuel Gat Dance
Sacre
Création 2004, reprise en 2015 / France / 5 interprètes / Durée : 35'
On ne compte plus les versions – reconstruites, reprises, revisitées, « inspirées de » –  du célèbre Sacre du Printemps chorégraphié à l’origine en 1913 par Nijinski sur les musiques de Stravinski pour les Ballets russes de Diaghilev. Cette œuvre emblématique de la modernité en danse, attire comme un aimant les chorégraphes. Elle est en soi et pour eux un véritable défi de création.
L’alliance détonante entre la modernité de la composition du Sacre du printemps de Stravinski et la musique salsa a marqué les débuts flamboyants d’Emanuel Gat. Chorégraphié en 2004, pour trois danseuses et deux danseurs, ce Sacre aussi mémorable que détonant vient de s’offrir une recréation.
Peut-on désacraliser une telle œuvre de répertoire ? C’est bien le pari réussi de l’artiste israélien dont l’écriture compose entre élégance, rigueur et fulgurance. Son Sacre aux tourbillons hypnotiques, aux accents jazzy, est aussi jaillissant qu’une cascade. Il fait vibrer les corps des danseurs comme ceux des spectateurs.